Mondial: coup dur pour la France, privée de Franck Ribéry

le
0
LES BLEUS PRIVÉS DE FRANCK RIBÉRY AU MONDIAL
LES BLEUS PRIVÉS DE FRANCK RIBÉRY AU MONDIAL

par Gregory Blachier

PARIS (Reuters) - Les ambitions de l'équipe de France de football pour la Coupe du monde ont subi vendredi un coup sévère avec le forfait de Franck Ribéry, épilogue de longues semaines d'incertitudes sur sa capacité à surmonter une blessure au dos.

L'homme-clé des Bleus depuis deux ans - 81 sélections et 16 buts à son actif - a effectué vendredi matin un ultime test, sans succès, et a donc dû renoncer, comme le milieu de terrain Clément Grenier, touché jeudi aux adducteurs.

Le sélectionneur de l'équipe de France, Didier Deschamps, a rappelé deux des joueurs "réservistes" pour les remplacer, le milieu Morgan Schneiderlin - aucune sélection - et le milieu ou attaquant Rémy Cabella - une sélection.

Tous deux devaient rejoindre le centre d'entraînement de Clairefontaine (Yvelines) dès vendredi soir mais leur participation au Mondial brésilien reste suspendue au - très probable - feu vert de la Fédération internationale de football (Fifa).

Le groupe définitif de 23 joueurs a été communiqué lundi à la date-limite, et au-delà de ce délai, les changements ne sont autorisés qu'en cas de blessures avant l'entrée en compétition et sous réserve de l'accord de la Fifa.

Les forfaits de Clément Grenier et Franck Ribéry s'ajoutent à celui du deuxième gardien Steve Mandanda, blessé avant le début de la préparation et remplacé depuis par Stéphane Ruffier.

Les interrogations sur le rétablissement de Franck Ribéry, qui n'avait plus joué depuis la finale de la Coupe d'Allemagne, le 17 mai avec le Bayern Munich, avaient pesé sur les premières semaines de préparation des Bleus.

"CONTINUER À ÊTRE AMBITIEUX"

Un entraînement intensif a confirmé vendredi que Franck Ribéry ne serait pas en mesure de tenir sa place, d'autant que son jeu fondé sur l'explosivité, les dribbles et les provocations balle au pied, requiert un état de forme parfait ou presque.

"Il a dû stopper net sur un exercice, sur un mouvement, avec une forte douleur", a expliqué Didier Deschamps lors d'une conférence de presse.

"Nous avons effectué en début d'après-midi des examens qui malheureusement confirment une aggravation de la situation et qui aujourd'hui nous amènent au fait qu'il est dans l'incapacité de pouvoir s'entraîner dans un délai de plusieurs semaines et encore moins de pouvoir être apte à jouer."

Quatre ans après la débâcle sud-africaine, la France abordait le Mondial sur la lancée d'un barrage de qualification renversant contre l'Ukraine en novembre - victoire 3-0 au retour après un revers 2-0 à Kiev - et comptait beaucoup sur son joueur vedette pour être l'équipe surprise au Brésil.

Depuis deux ans, Franck Ribéry était redevenu le joueur-clé des Bleus, essentiel durant les qualifications avec cinq buts et une activité débordante, et brillant en club. Mais sa troisième place au Ballon d'Or en janvier a altéré son moral et son physique a fini par le lâcher.

Sans lui, les Bleus sont moins armés même si Antoine Griezmann et Loïc Rémy, qui l'ont suppléé dans le couloir droit lors des matches de préparation contre la Norvège (4-0) et le Paraguay (1-1), se sont montrés prometteurs.

"On doit être ambitieux, on doit continuer à l'être. Après, évidemment qu'avec un Franck Ribéry à 100% on est plus performant. On va faire en sorte de l'être sans lui", a dit Didier Deschamps.

"Franck, vous savez ce qu'il est capable de faire, donc forcément on peut pas avoir la même qualité. Il y a d'autres joueurs qui ont joué les matches amicaux, j'y étais préparé."

Rémy Cabella, 24 ans, appelé pour la première fois lorsque Didier Deschamps a nommé sept réservistes en plus des 23 joueurs de la liste initiale, a fait forte impression durant son passage à Clairefontaine et a honoré sa première sélection contre la Norvège.

Morgan Schneiderlin, 24 ans, milieu relayeur de Southampton et très peu connu en France, était l'invité surprise de cette même liste de sept et ne compte aucune apparition en bleu.

L'équipe de France joue dimanche à Lille une troisième et dernière rencontre de préparation, face à la Jamaïque, avant de rallier le Brésil où elle entrera en compétition le 15 juin face au Honduras, avant d'affronter la Suisse (le 20) et l'Equateur (le 25) dans le groupe E.

La Coupe du monde commence le 12 juin et s'achèvera le 13 juillet.

(Edité par Sophie Louet)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant