Mondial 2022 : sauf «séisme», le Qatar organisera la compétition selon la Fifa

le
0
Mondial 2022 : sauf «séisme», le Qatar organisera la compétition selon la Fifa
Mondial 2022 : sauf «séisme», le Qatar organisera la compétition selon la Fifa

«Un séisme» ou rien. Selon Joseph Blatter, le tout puissant président de la Fifa, l'organisation de la Coupe du monde 2022, accordée au Qatar le 2 décembre 2010, ne pourrait être retirée qu'en cas de «nouveaux éléments extrêmement importants».

Les soupçons de corruption mis en avant par «France Football» et qui pèsent sur cette attribution, ainsi que sur celle de la Coupe du monde 2018 en Russie, ne sont donc pas suffisants. Pas plus que la démission de Michael Garcia, le principal enquêteur indépendant chargé d'établir les conditions d'attribution. Il a jeté l'éponge mercredi, en fustigeant l'utilisation tronquée de son rapport de 400 pages remis début septembre après deux années de travaux. 

«Il n'existe, à l'heure actuelle, aucun motif de revenir sur nos décisions, les deux Coupes du monde sont prévues au calendrier, la seule chose qui manque, ce sont les dates précises pour 2022. Mais ces deux Coupes du monde auront lieu. La décision qui a été prise le 2 décembre 2010 est maintenue et ne sera pas annulée», a ajouté Joseph Blatter depuis Marrakech (Maroc), où a lieu en ce moment même la Coupe du monde des clubs. L'unique concession de la Fifa est de publier «sous une forme appropriée» le rapport de Michael Garcia, à l'origine de tous les soupçons. 

Dans ce rapport, Michael Garcia a pointé «des problèmes, sérieux et de grande envergure, dans le processus de candidature et de sélection» de ces Coupes du monde. Favorable à sa publication intégrale, il s'était vu opposer une fin de non recevoir. Une synthèse a simplement été rédigée en novembre par le président de l'autre chambre de la commission d'éthique, celle de jugement, Hans-Joachim Eckert.

Et sans surprise, la Fifa concluait qu'il n'y avait pas matière à remettre en cause l'attribution des Coupes du monde 2018 et 2022. Des conclusions que l'Américain avait immédiatement contestées, parlant d'«omission de pièces». Garcia ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant