Mondial 2022 : le Qatar accusé d'avoir soudoyé des dirigeants africains

le
0
Mondial 2022 : le Qatar accusé d'avoir soudoyé des dirigeants africains
Mondial 2022 : le Qatar accusé d'avoir soudoyé des dirigeants africains

Phaedra Almajid l'assure : «Ceci est ma dernière interview.» Pour cette ultime sortie dans la presse, réservée à France Football ce mardi, l'ancienne responsable de la communication du comité de candidature du Qatar pour l'organisation de la Coupe du monde de football 2022 accuse. Elle explique avoir vu des responsables qataris proposer en janvier 2010 de l'argent à des dirigeants du football africain.

Phaedra Almajid évoque une réunion qui s'est tenue dans une suite d'un hôtel de Luanda, la capitale de l'Angola, où était organisé en janvier 2010 le congrès de la confédération africaine. Une personne «indique que les Qataris sont ravis de la présence (d'un) haut dirigeant (du foot africain) et qu'ils souhaitent faire bénéficier sa fédération d'un don d'un million de dollars», raconte-t-elle à l'hebdomadaire.

«Ce monsieur répond, sans même un regard pour le Qatari : Ah, un million de dollars... Pourquoi pas un million et demi de dollars ?. Et le Qatari dit qu'il espère pouvoir compter sur son soutien (ndlr : pour la candidature à l'organisation du Mondial 2022). L'intéressé lui assure que c'est le cas. Et c'est fini», ajoute-t-elle. La même scène aura lieu avec deux autres responsables du foot africain, précise-t-elle. Aucun des protagonistes n'est identifié.

«Le Qatari m'a dit que je ne devrais jamais mentionner l'affaire»

«Avec le recul, ce qui m'étonne, c'est l'impression de normalité de la scène, confie Phaedra Almajid. Comme si c'était l'habitude dans ce genre de situation. (...) Le Qatari m'a dit que je ne devrais jamais mentionner l'affaire. A personne. Il hurlait. Il était alors 2 heures du matin. Je suis une femme arabe, il m'a dit de me taire et que je devais leur obéir. Je suppose qu'ils n'ont jamais pensé qu'une femme puisse leur désobéir.»

Cette mère de deux enfants explique être sortie du silence après que son anonymat a été compromis par la synthèse rédigée par Hans-Joachim ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant