Mondial 2014 : "Rien n'est impossible pour les Bleus", selon François Hollande

le
1
François Hollande, premier fan des Bleus pour la Coupe du monde au Brésil ?
François Hollande, premier fan des Bleus pour la Coupe du monde au Brésil ?

Comme souvent chez François Hollande, les messages peuvent se comprendre de plusieurs façons. C'est à se demander si le président, invité à parler des Bleus par Le Parisien à la veille de sa rencontre avec l'équipe de France au centre d'entraînement de Clairefontaine, évoque le football ou la politique. "Je souhaite apporter aux Bleus un message d'encouragement avant une compétition qui, pour beaucoup de Français, sera un moment fort et leur dire l'honneur de représenter la France dans cette Coupe du monde", confiait le chef de l'État au journal, quelques heures avant de déjeuner avec les joueurs de l'équipe de France et l'ensemble du staff dans les Yvelines. "L'équipe de France doit être pour tous un motif de fierté, d'unité, de mobilisation, poursuit-il. Ce qui compte, au-delà du résultat, c'est l'image d'une équipe combative, solide et enthousiaste." Et pour cause, le destin de l'équipe de France n'est pas sans rappeler lointainement celui de François Hollande lui-même. "Soutenons cette équipe" "Les Français doivent être fiers de leur pays. De ses sportifs, sûrement, mais aussi de ses entrepreneurs, de ses créateurs, de ses travailleurs qui se battent anonymement pour que la France réussisse. Nous devons dire du bien de la France. Soutenons cette équipe." D'un côté, une équipe encore hantée par le fiasco de Knysna en Afrique du Sud il y a quatre ans, de l'autre, un président qui doit faire oublier une popularité en berne et...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • opelin le jeudi 29 mai 2014 à 17:17

    Je trouve affligeant que dans la situation économique et politique actuelle le président est le temps de s'occuper de foot ... Je suppose qu'il va aller les soutenir sur place, pendant ce temps là il n'entendra plus les plaintes du peuple.