Mondial 2014: Olivier Giroud se sent beaucoup plus léger

le
0

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Olivier Giroud est arrivé lundi à Clairefontaine avec un capital confiance retrouvé, fier et soulagé d'avoir marqué son premier but en Premier League ce week-end avec Arsenal.

Muet en championnat depuis le début de la saison sous ses nouvelles couleurs, l'ancien joueur de Montpellier a dû patienter jusqu'à la septième journée pour débloquer son compteur samedi contre West Ham (3-1).

"J'arrive ici en stage avec beaucoup de soulagement, de confiance. Cela commençait un peu à me prendre la tête", a dit le nouveau Gunner à la presse. "Même si j'avais déjà marqué en Cup et que j'avais délivré quelques passes décisives, je l'attendais ce premier but", a-t-il ajouté.

Le meilleur buteur du championnat de France la saison dernière avec 21 réalisations a raconté que, dans cette petite période de doute, les supporters de son nouveau club l'avaient beaucoup aidé.

"Ils m'ont fait une petite chanson dès le début de saison, sur l'air de 'Hey Jude' des Beatles, dans laquelle ils me disaient que ce but allait venir. Cela m'a fait chaud au coeur", a-t-il confié avant d'en fredonner l'air.

D'une manière générale, Olivier Giroud dit s'être bien adapté au championnat anglais, même si "c'est un autre monde".

"Les structures sont différentes, c'est un top club et il est très agréable de n'avoir qu'à se concentrer sur le terrain. C'est un ensemble de choses qui font que je me sens bien là-bas."

Il espère pouvoir connaître la même réussite avec les Bleus et a milité, entre les lignes, pour une association avec Karim Benzema à la pointe de l'attaque des Bleus.

"Je ne suis pas là pour prendre la place de qui ce soit. Karim reste l'attaquant n°1. Après, on peut être associés tous les deux", a-t-il fait remarquer.

"Le coach a déjà essayé et ça serait bien de réessayer", a-t-il dit, allusion au premier match de l'ère Didier Deschamps contre l'Uruguay (0-0), où les deux attaquants avaient joué côte à côte. "J'ai envie de montrer que ça peut marcher."

Olivier Giroud et ses coéquipiers affrontent le Japon vendredi au Stade de France en match amical avant d'aller défier l'Espagne à Madrid, quatre jours plus tard, pour le compte des qualifications au Mondial 2014.

Olivier Guillemain, édité par Simon Carraud et Gilles Trequesser

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant