Mondial 2014 : les Bleus ne pouvaient espérer mieux !

le
0
La présentatrice de la cérémonie et le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke.
La présentatrice de la cérémonie et le secrétaire général de la Fifa, Jérôme Valcke.

Ça y est ! Le monde du ballon rond est fixé. Et ça va faire couler beaucoup d'encre ! À l'issue du tirage au sort de la coupe du monde 2014, à Costa do Sauipe, toutes les poules ont été composées. Et à ce petit jeu-là, il y a eu un grand vainqueur - la France - et un énorme perdant - l'Italie. En effet, les Bleus héritent du groupe E avec la Suisse, l'Équateur et le Honduras, soit le plus facile (à première vue) du tirage au sort. À l'opposé, les Transalpins vont longtemps garder en travers de la gorge leur "groupe de la mort" avec l'Angleterre, l'Uruguay et le Costa Rica.

Source de nombreuses critiques depuis plusieurs semaines - notamment de la part de la presse italienne -, la Fifa a décidé au dernier moment de changer son mode de fonctionnement. En effet, avant de tirer au sort les groupes, les quatre chapeaux devaient être composés de huit pays. Or, le chapeau 2 en comportait sept tandis que le chapeau 4 en présentait neuf. Ainsi, afin d'harmoniser les chapeaux, la Fifa a pioché au hasard une équipe du chapeau 4 - l'Italie - qui a rejoint le chapeau 2. Sauf que c'est la France qui aurait dû être automatiquement reversée dans le chapeau 2 en raison de son classement Fifa, le plus mauvais des équipes du chapeau 4. Pourtant, au dernier moment, la fédération internationale a procédé à un "retournement de veste" de dernière minute, expliquant que, finalement, l'équipe reversée dans le chapeau 2 allait être tirée au sort. Il n'y...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant