Mondial 2014: le duel Réveillère-Jallet aura bien lieu

le
0
RÉVEILLÈRE-JALLET, DUEL DE LATÉRAUX
RÉVEILLÈRE-JALLET, DUEL DE LATÉRAUX

CLAIREFONTAINE, Yvelines (Reuters) - Le Lyonnais Anthony Réveillère a confié avoir digéré son transfert avorté au PSG mais, ironie du sort, c'est un peu comme si cette histoire le poursuivait jusqu'en équipe de France.

Celui qui aurait dû être son concurrent direct en club, Christophe Jallet, l'est aujourd'hui chez les Bleus.

Recalé après avoir passé sa visite médicale à Paris en raison de l'état de ses genoux, le défenseur a expliqué mercredi à Clairefontaine être passé à autre chose.

"La page est tournée. Je n'ai pas de rancoeur et je ne me sens pas blessé. Le plus important, c'est d'être ici", a-t-il commencé par dire.

"Je ne suis pas une personne qui vit avec des regrets. Pour moi, cette histoire est terminée. Je suis revenu à Lyon, on a commencé plutôt bien le championnat. Je ne regarde pas en arrière. Je vis le moment présent", a-t-il poursuivi.

Jamais considéré comme un premier choix en équipe de France, toujours barré par Willy Sagnol, Bacary Sagna puis Mathieu Debuchy, absent sur blessure, Anthony Réveillère ne se formalise pas de cette situation de joker.

"Je ne me prends pas la tête avec ça, j'ai 32 ans. C'est toujours une fierté d'être appelé. On sait qu'il y a de la concurrence, c'est comme ça. Pour moi, le plus important c'est d'être dans les 23 pour un objectif commun", a-t-il souligné, tout en rappelant qu'il comptait néanmoins 18 sélections.

En fin diplomate, son concurrent a affirmé qu'il vivait très bien cette situation.

"On n'a pas reparlé de cette histoire de transfert. D'un point de vue personnel, je ne mets pas la pression. On a ce qu'on mérite dans la vie et si je le mérite, je reviendrai en équipe de France", a ainsi dit Christophe Jallet.

Celui qui tranchera au final, Didier Deschamps, ne s'est pas beaucoup mouillé à l'heure de comparer les deux latéraux.

"Je sais à quoi m'en tenir. Anthony est un joueur d'expérience, habitué au haut niveau et Christophe sort d'une très bonne saison avec le PSG, où il a de nouvelles responsabilités", a-t-il dit dans un premier temps.

"Sur l'aspect plus technique, la petite différence entre les deux, c'est que Réveillère est un peu plus rigoureux défensivement et que Jallet a peut-être un peu plus d'allant offensif", a ajouté le sélectionneur, sans dire ce qu'il privilégierait, vendredi en Finlande.

Olivier Guillemain, édité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant