Mondial 2014 : l'Algérie a fini par céder face à la Belgique

le
0
Mondial 2014 : l'Algérie a fini par céder face à la Belgique
Mondial 2014 : l'Algérie a fini par céder face à la Belgique

Pour son entrée en lice dans cette Coupe du monde, l'Algérie a failli créer la sensation face à la Belgique au stade Mineirão de Belo Horizonte. Mais les hommes de Vahid Halilhodzic ont dû s'incliner dans les vingt dernières minutes du match après avoir mené au score pendant plus d'une heure.

Les Diables Rouges, très décevants en première période, ont renversé la vapeur après la pause grâce à leur profondeur de banc et au coaching de Marc Wilmots (dernier buteur belge en cvoupe du monde en 2002). Les deux buteurs, Fellaini de la tête (70e) et Mertens d'une frappe du droit imparable (80e), sont deux joueurs entrés en seconde période. Fellaini aurait même pu donner un peu plus d'épaisseur à la victoire belge sans un excellent Rais M'Bohli, le gardien algérien auteur d'un arrêt réflexe sur sa ligne dans les dix dernières minutes.

Premier but de l'Algérie en Coupe du monde depuis 1986

Les Fennecs avaient pourtant minutieusement préparé leur coup. En restant en place et en laissant la possession de balle aux joueurs belges tout au long de la première période, les hommes de Vahid Halilhodzic ont longtemps fait douter des Diables Rouges en manque d'inspiration et terriblement empruntés. Dans ce schéma de jeu un brin ennuyeux, les hommes de Marc Wilmots ont totalement déjoué pendant les quarante-cinq premières minutes ne trouvant leur salut que dans deux frappes lointaines (21e et 35e), à chaque fois repoussées des deux poings par M'Bohli. Pire pour les partenaires d'Eden Hazard, ce sont les Fennecs qui ont trouvé l'ouverture grâce à un penalty transformé par Sofiane Feghouli (25e). Accroché par le bras par Vertonghen, le joueur de Valence décide alors de se faire justice et bat Courtois d'une frappe d'une plat du pied au milieu de la cage du gardien de l'Atletico Madrid.

Ce but - le premier de l'Algérie depuis celui de Djamel Zidane en 1986 face à l'Irlande du Nord - a longtemps constitué le socle d'une victoire ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant