Mondial 2014: Hugo Lloris, un capitaine en porte-à-faux

le
0
HUGO LLORIS, UN CAPITAINE EN PORTE-À-FAUX
HUGO LLORIS, UN CAPITAINE EN PORTE-À-FAUX

par Olivier Guillemain

HELSINKI (Reuters) - Capitaine et titulaire indiscutable dans les buts de l'équipe de France, Hugo Lloris a rejoint la semaine dernière Tottenham où sa situation compliquée pourrait, à terme, mettre en péril son statut chez les Bleus.

En signant cet été un bail de quatre ans pour découvrir la Premier League, l'ancien portier de Nice et de l'Olympique Lyonnais ne s'attendait certainement pas à entendre son futur entraîneur dire qu'il ne serait pas nécessairement titulaire.

Recruté pour suppléer logiquement le vétéran américain Brad Friedel, Hugo Lloris a appris par voie de presse qu'André Villas Boas souhaitait maintenir en poste son gardien de 41 ans.

"La place de numéro un est à lui parce que c'est un immense gardien, donc il le mérite", a dit le technicien portugais.

Si l'ancien entraîneur de Chelsea va au bout de cette idée, difficile d'imaginer comment Hugo Lloris pourrait continuer à être appelé en équipe de France par Didier Deschamps.

Interrogé sur cette situation ubuesque jeudi, à la veille du premier match des Bleus dans les éliminatoires de la Coupe du monde 2014 face à la Finlande, le capitaine des Bleus est resté placide, le visage fermé.

"NI LE LIEU, NI LE MOMENT D'EN PARLER"

"Pendant toute la préparation, il y a eu beaucoup de bruit, un choix qui a été pris. Je me suis préparé de la meilleure des façons avec l'OL pour aborder cette phase qualificative. En ce qui concerne ma situation personnelle, ce n'est ni le lieu, ni le moment d'en débattre", a-t-il commencé par dire.

Prié de préciser son propos quelques minutes plus tard, Hugo Lloris, d'ordinaire plutôt disponible, a offert la même réponse.

"Ce n'est ni le lieu, ni le moment d'en parler. Je pense être professionnel et faire la part des choses. Aujourd'hui, je suis uniquement concentré sur les objectifs de l'équipe de France", a-t-il expliqué.

"Depuis que je suis arrivé en sélection, l'objectif est clair, ce sont ces deux matches contre la Finlande et la Biélorussie."

Compétiteur et battant de nature, Hugo Lloris a enfin avancé que l'expérience acquise ces dernières années, que ce soit en Ligue des champions avec l'OL ou chez les Bleus, lui servirait à surmonter cette épreuve.

"Je pense avoir vécu quelques matches pour pouvoir m'aider à gérer cette situation. Le plus important pour moi est de me sentir bien et d'être proche de mes partenaires", a-t-il dit.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant