Mondial 2014: Deschamps en profite pour faire des tests

le
0
DESCHAMPS FAIT DES TESTS
DESCHAMPS FAIT DES TESTS

par Olivier Guillemain

SAINT-DENIS, Seine-Saint-Denis (Reuters) - Didier Deschamps n'a pas l'intention de jouer aux apprentis sorciers vendredi contre le Japon mais le sélectionneur des Bleus compte bien se servir de ce match pour tester des joueurs, des associations et des schémas tactiques.

"Les matches amicaux servent à ça", a-t-il résumé lors d'une conférence de presse jeudi, à la veille d'affronter le champion d'Asie en titre au Stade de France.

La tentative la plus audacieuse sera le positionnement de Karim Benzema dans le couloir gauche de l'attaque alors qu'il est davantage habitué à évoluer dans l'axe.

Décaler le Madrilène sur un côté permettra à Didier Deschamps de l'aligner aux côtés d'Olivier Giroud, placé en numéro neuf. Son prédécesseur, Laurent Blanc, avait toujours été réticent à tenter une telle association.

"J'ai envie de les voir à nouveau. Je les ai déjà associés contre l'Uruguay, chacun dans un rôle d'attaquant axial. Contre la Biélorussie aussi, Karim était à droite et là, j'ai envie de le voir à gauche", s'est justifié le sélectionneur.

"Il l'a déjà fait. Un peu avec le Real Madrid, beaucoup plus avec Lyon. Ce n'est pas quelque chose de nouveau pour lui. Il a une grande disponibilité pour ça. Il ne faut pas qu'il se sente brimé ou limité dans son expression offensive."

"UN PEU PLUS DE RÉPONSES"

"Je ne fais pas cela pour m'adapter, je le fais plus pour avoir des animations différentes. Comme Franck Ribéry ne débutera pas demain (à gauche, NDLR), cela me permettra d'avoir un peu plus de réponses, au cas où", a-t-il poursuivi.

Ainsi aurait-il déjà la solution s'il devait faire face à des absences ou autres problèmes à ce poste.

Même s'il a refusé de l'avouer, Didier Deschamps sera également très attentif vendredi à sa nouvelle charnière centrale, à quatre jours d'une rencontre au sommet en Espagne, dans le cadre des éliminatoires du Mondial 2014.

Le Parisien Mamadou Sakho et le joueur d'Arsenal Laurent Koscielny, qui ont de grandes chances de débuter à Madrid en raison de la suspension de Mapou Yanga-Mbiwa, n'ont en effet jamais joué ensemble.

"Que l'association n'ait pas un vécu international, c'est une réalité. Après, je regarderai ce secteur sans en tirer des conclusion hâtives", a dit Didier Deschamps, qui ne dispose pas non plus de beaucoup de solutions de rechange.

Au milieu de terrain, Etienne Capoue sera le plus observé dans son rôle de sentinelle placée devant la défense.

En cas de défaillance du Toulousain face au Japon, Didier Deschamps pourrait en effet lui préférer le Lyonnais Maxime Gonalons pour le grand rendez-vous de Madrid.

Enfin, le patron des Bleus donnera aussi du temps de jeu à certains membres de son groupe qu'il ne connaît pas encore. Jeudi, il assurait avoir déjà les noms des six joueurs qui entreront en cours de match.

Edité par Grégory Blachier

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant