Mondelez et D.E Master Blenders mélangent leurs cafés

le
3
MONDELEZ ET D.E MASTER BLENDERS S'ALLIENT DANS LE CAFÉ
MONDELEZ ET D.E MASTER BLENDERS S'ALLIENT DANS LE CAFÉ

(Reuters) - Le groupe américain Mondelez International et le néerlandais D.E Master Blenders 1753 ont annoncé mercredi qu'ils allaient rapprocher la majeure partie de leurs activités dans le café pour créer un groupe dont le chiffre d'affaires annuel cumulé dépassera sept milliards de dollars (cinq milliards d'euros).

Selon les termes de l'accord, Mondelez recevra environ cinq milliards de dollars et une participation de 49% dans la nouvelle entité, dénommée Jacobs Douwe Egberts.

L'accord permettra à Mondelez, qui a également annoncé un programme de 3,5 milliards de dollars d'économies, de se concentrer sur ses friandises, notamment les chocolats Cadbury et les biscuits Oreo.

La fusion n'inclura pas les activités françaises de Mondelez, sur lesquelles Acorn Holdings, propriétaire de D.E Master Blenders appelé à devenir actionnaire majoritaire du nouvel ensemble, a déposé une offre ferme de rachat, ont précisé les deux groupes.

Acorn Holdings appartient à un groupe d'actionnaires piloté par l'allemand Joh A Benckiser Holding Co SARL, le véhicule d'investissement de la famille Reimann.

Le nouvel ensemble Jacobs Douwe Egberts regroupera des marques telles que Jacobs, Carte Noire, Gevalia, Kenco, Tassimo et Millicano, qui appartiennent pour l'instant à Mondelez, et Douwe Egberts, L'OR, Pilao et Senseo, propriétés de D.E Master Blenders.

Mondelez a fait état par ailleurs de résultats meilleurs que prévu au premier trimestre avec un bénéfice ajusté de 39 cents par action, soit mieux que les 35 cents attendus par le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Le chiffre d'affaires net a baissé de 1,2% à 8,64 milliards de dollars, un chiffre conforme aux prévisions, le chiffre d'affaires net organique, qui exclut les acquisitions et autres éléments exceptionnels, augmentant pour sa part de 2,8%.

Le titre Mondelez bondissait de 5,8% en avant-bourse sur le Nasdaq.

(Siddarth Cavale et Maria Ajit Thomas à Bangalore; Nicolas Delame et Patrick Vignal pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • coche123 le mercredi 7 mai 2014 à 17:10

    ben non @dotcom, c'est l'inverse, faut savoir lire : les américains auront 49% de la nouvelle société et toucherons 5Md$, les hollandais (ceux du pays, pas ceux du président) auront 51%.

  • M5138755 le mercredi 7 mai 2014 à 17:03

    Oh risque que ne reste en FRANCE que des cadavres plus vendable!Pauvre FRANC

  • dotcom1 le mercredi 7 mai 2014 à 16:48

    Encore une belle réussite néerlandaise qui passe sous pavillon étranger....Les bénéfices traverseront l'Atlantique....Dommage...