Monde : La Palestine retire sa demande pour Israël

le
0
Monde : La Palestine retire sa demande pour Israël
Monde : La Palestine retire sa demande pour Israël

La Fédération palestinienne de football, qui avait demandé à ce que la Fédération d'Israël de football soit exclue de la FIFA, a finalement retiré sa demande, vendredi à Zurich lors du 65eme congrès de l'instance mondiale.

Djibril Rajoub a recueilli les applaudissements nourris des autres membres de la FIFA, ce vendredi à Zurich lors du 65eme congrès de l’instance mondiale. La raison ? Le président de la Fédération palestinienne de football a annoncé qu’il retirait finalement sa demande d’exclure la Fédération israélienne de football de la FIFA. Alors que depuis jeudi et l’ouverture de ce 65eme congrès, des manifestants pro-palestiniens avaient multiplié les actions pour soutenir cette demande d’exclusion d’Israël de toutes les compétitions internationales (essentiellement en raison des restrictions de déplacements imposées à certains joueurs palestiniens), Djibril Rajoub a expliqué que de nombreux responsables de Fédérations et de Confédérations lui avaient demandé de revenir sur sa décision pour « ne pas créer de précédent en excluant une association. »

Des requêtes multiples auxquelles il s’est plié, exigeant cependant l’exclusion de cinq clubs israéliens qu’il considère comme racistes. En retirant sa demande vis-à-vis de son homologue israélienne, la Fédération palestinienne a fait au moins un heureux : Ofer Eini. Le président de la Fédération israélienne s’est dit très heureux de ce revirement de situation. « Je suis heureux de ce retrait, le foot doit être un pont vers la paix. Laissons la politique aux politiciens. »

Après un vote demandé par la Fédération palestinienne pour être sûr que les exigences palestiniennes soient bien appliquées à l'avenir, Djibril Rajoub et Ofer Eini se sont serré la main sous les applaudissements.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant