Moncler veut séduire la Bourse de Milan

le
0
La marque mise sur un ambitieux plan d'expansion pour réussir sa cotation en fin d'année.

Moncler se pare des plus beaux atours en vue de défiler cet automne devant les financiers. Le roi de la doudoune, détenu à 45 % par Eurazeo, à 32 % par son patron Remo Ruffini et à 18 % par Carlyle, rêve de rentrer à la Bourse de Milan. Le projet avait avorté au printemps 2011, à cause des conditions de marchés difficiles. Les banquiers se sont remis au travail il y a quelques mois. «La décision du conseil d'administration pourrait être prise à ce sujet courant septembre, notamment au vu de l'état de la Bourse de Milan, traditionnellement très peu active l'été», confie au Figaro Remo Ruffini, le patron de la marque. Il faudra ensuite deux mois pour obtenir les autorisations des autorités boursières et organiser des road-shows.

D'ici là, le groupe prépare la scission de sa branche lifestyle (Henry Cotton's, Marina Yachting et Cerruti 1881 pour les jeans), très peu r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant