Monceau Fleurs-Laurent Amar se désengage après des désaccords

le
0

PARIS, 26 décembre (Reuters) - Le groupe Monceau Fleurs ALMFL.PA , premier fleuriste en France, a annoncé vendredi que l'un de ses actionnaires, Laurent Amar, petit-fils du fondateur de l'enseigne, avait décidé de sortir de son capital à la suite de divergences. L'entreprise indique dans un communiqué qu'à la suite du désengagement de Laurent Amar, GMF Holding, structure faîtière de Monceau Fleurs, sera contrôlée à 100% par le fonds Perceva. GMF Holding détiendra quant à elle 89,5% du capital de Monceau Fleur. La holding va également procéder à une augmentation de capital de 5,5 millions d'euros pour financer le redressement et le développement de Monceau Fleurs qui anticipe pour l'exercice 2013-2014 clos à fin septembre un résultat opérationnel dans le vert après une perte un an plus tôt. Suspendue depuis le 4 décembre selon les données Thomson Reuters, la cotation du titre Monceau Fleurs reprendra le 29 décembre. L'action avait clôturé le 4 décembre à 0,57 euro. Le fonds Perceva avait pris le contrôle de Monceau Fleurs en septembre 2013 et avait à cette époque injecté 26 millions d'euros de capital dans l'entreprise. (Matthieu Protard, édité par Patrick Vignal)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant