Monaco : Vagner Love, un pari pas si risqué

le
0
Monaco : Vagner Love, un pari pas si risqué
Monaco : Vagner Love, un pari pas si risqué

Officiellement monégasque depuis mercredi soir, Vagner Love débarque sur le Rocher dans la peau d'un buteur providentiel. Reste à savoir si ce pari s'avérera payant pour l'ASM.

La réputation de Vagner Love n’est plus à faire. Sur ou en dehors du terrain. Fêtard et buteur invétéré, l’attaquant brésilien débarque à Monaco dans la peau d’un sauveur. Celui capable de faire oublier l’inefficacité chronique des Stephan El Shaarawy, Lacina Traoré, Ivan Cavaleiro ou Guido Carrillo (trois buts à eux quatre en L1). Aujourd’hui, le meilleur buteur du club de la Principauté en championnat se nomme Fabinho, avec quatre buts pour autant de penalties transformés. C’est dire le mal-être des attaquants monégasques. Vagner Love, lui, est un bon vivant. Son surnom et son parcours en attestent. Né Vagner Silva de Souza le 11 juin 1984 à Rio de Janeiro, le Brésilien est devenu « Love » un soir de 2003. Censé être en repos pour soigner une blessure alors qu’il évoluait à Palmeiras, il avait été surpris par son entraîneur de l’époque en train de quitter la chambre d’une jeune femme. Loin d’usurpé ce « titre honorifique », l’attaquant de 31 ans refera parler de lui cinq ans plus tard dans une affaire de sextape partagée avec une actrice porno brésilienne. Depuis, son surnom lui colle tellement à la peau qu’il l’a adopté. 

Buveur et buteur

Obligé de quitter le Spartak Moscou pour Flamengo après cette affaire, il avait trouvé en Ronaldinho et Adriano deux autres compères adeptes des soirées arrosées. Mais c’est assagi, aminci et sans ses tresses qui ont forgé sa légende que Vagner Love débarque à Monaco. Avec de l’ambition aussi. « Je suis un joueur qui donne tout sur le terrain, a assuré le Brésilien. De l’envie et du caractère, je ne vais pas en manquer. Vous pouvez être sûr que mes partenaires et les fans vont voir un Vagner combatif. Je vais essayer de marquer le plus de buts possibles. » Car si le nouveau n°9 monégasque est connu pour enchaîner les pintes, il l’est encore plus pour sa capacité à enchaîner les buts. Meilleur buteur du championnat russe en 2008 avec 20 buts, Vagner Love en a encore inscrit quatorze en 31 matchs de championnat en 2015 avec le Corinthians après un passage tout aussi prolifique en Chine, au Shandong Luneng. International auriverde à vingt reprises, Vagner Love possède également une expérience européenne qui en ferait rougir plus d’un. Vainqueur de la Coupe de l’UEFA en 2005, il a disputé 80 rencontres européennes sous les couleurs du Spartak Moscou.

L'exemple Berbatov

« Vagner Love est un attaquant qui a démontré toute sa valeur dans son parcours européen ou dernièrement avec le Corinthians, s’est d’ailleurs félicité Vadim Vasilev, le vice-président de l’AS Monaco. Nous avions un problème d’efficacité depuis le début de saison et nous sommes convaincus qu’il peut nous apporter toutes ses qualités dans ce domaine. » A court de forme après un mois de vacances, Vagner Love va sûrement mettre plusieurs matchs avant de retrouver une condition physique parfaite. Son premier match devrait être face à Toulouse dans dix jours. C’est donc un risque que prend Monaco en le recrutant pour un an et demi. Mais un risque à moindre coup puisque la somme dépensée pour le recruter est dérisoire pour un club comme l’ASM (aux alentours d’un million d’euros), surtout comparer aux 16M€ que devra dépenser Dimitri Rybolovlev si Stephan El Shaarawy apparaît encore une fois sous la tunique rouge et blanche. Le pari Dimitar Berbatov avait été une réussite il y a deux ans. Espérons pour Leonardo Jardim que le pari Vagner Love le soit tout autant. Les supporters monégasques n’en demandent pas moins.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant