Monaco tient la cadence, Reims dans le rouge

le
0
Monaco tient la cadence, Reims dans le rouge
Monaco tient la cadence, Reims dans le rouge

Dans la foulée du revers niçois et du nul de Saint-Étienne, Monaco n'a pas tremblé contre Guingamp et a consolidé sa place sur le podium. Toujours aussi irrésistible, Lille commence à rêver d'Europe tandis que Reims replonge dans la zone de relégation.

AS Monaco 3 - 2 Guingamp

Buts : Traoré (17e), Dirar (40e) et Silva (76e) pour Monaco // Erding (75e) et Angoua (81e) pour Guingamp

Leonardo Jardim le sait sans doute mieux que quiconque. Dans une fin de saison haletante où la lutte pour l'Europe s'avère exacerbée, l'ASM a déjà le regard tourné vers son rendez-vous à l'OL lors de l'avant-dernière journée. Mais avant, il y avait Guingamp, " une demi-finale avant d'arriver à la finale, à Lyon " dixit le technicien portugais. Privé de Toulalan mais avec Moutinho de retour, le club de la Principauté prend d'entrée les devants face à l'En Avant grâce à Lacina Traoré, titulaire pour la troisième fois d'affilée. Trop friables derrière et en panne d'idées devant, les hommes de Jocelyn Gourvennec plient de nouveau quand Dirar – par ailleurs brillant ce samedi soir – conclut une contre-attaque monégasque avec justesse. Serein après cette avance confortable, Monaco déroule en second période. Si Bakayoko touche la barre transversale et que Fabinho et Costa se heurtent à Lössl, Bernardo Silva ne se montre pas aussi maladroit et donne un peu plus d'ampleur au score. Et qu'importe si Erding venait d'ouvrir la marquer pour Guingamp une minute avant et qu'Angola ranime l'espoir à quelques minutes de la fin du match. Une semaine après son nul face à Rennes, l'ASM enregistre un troisième match consécutif sans défaite. Et Leonard Jardim peut désormais préparer avec davantage de quiétude sa " finale ".

Troyes 2 - 4 Bordeaux

Buts : Diego Rolán (14e, 71e), Mavinga (csc, 41e) et Diabaté (59e) pour Bordeaux // Nivet (56e) et Jean (69e) pour Troyes

Troyes préparant déjà sa prochaine saison en Ligue 2 et Bordeaux n'étant pas concerné par le maintien, l'enjeu de de cette rencontre se voulait nul. Mais peut-être pas pour Ulrich Ramé qui, à l'approche du terme, brigue sans le clamer plus qu'un poste d'entraîneur intérimaire. Avec un seul succès en quatre matches depuis son intronisation, les Girondins avaient à cœur de montrer un tout autre visage. Mis sous pression par les…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant