Monaco tamponne son billet pour les poules

le
0
Monaco tamponne son billet pour les poules
Monaco tamponne son billet pour les poules

Au terme d'un match retour dominé de la tête et des épaules par l'ennui, l'AS Monaco a validé son ticket pour la phase de poules de la Ligue des Champions face à Villarreal (1-0) et se prépare déjà à manger du lourd avec une boule placée dans le chapeau 4 pour le tirage au sort. La France retrouve la banane.

AS Monaco 1-0 Villarreal

But : Fabinho (90e, s.p.) pour Monaco

Jemerson aime la vie. Problème, il a parfois tendance à trop profiter de la sienne au point de prendre une tempête par son boss, Leonardo Jardim, à son retour de vacances cet été. Mais il sait aussi se remettre au boulot quand il faut et notamment quand il comprend que cette saison peut être la sienne aux côtés de Kamil Glik. Longtemps, le défenseur brésilien s'est montré juste physiquement malgré son nouveau statut de leader au sein de l'arrière garde monégasque. Reste qu'il y a des soirs pour prouver sa réputation. Un barrage retour de Ligue des Champions fait partie de ce genre de soirées et Jemerson, surnommé le Blackenbauer, a donc décidé de sauver la vie de son club juste avant la mi-temps d'un tacle terrible sur Santos Borré qui n'avait plus qu'à relancer Villarreal dans la course à la qualif'. Voilà comment on peut se faire une place au soleil dans la durée et surtout atteindre ses rêves d'enfant : ceux de disputer une phase de poules de Ligue des Champions. Monaco y est.

Comme un goût de boulette


Quatre ans que la France attendait ça. Quatre longues années, quarante-huit mois, où la Ligue 1 n'a affiché que ses petits bras avec seulement deux équipes présentées en phase de poules de Ligue des Champions par saison. Oui, face aux mauvais résultats des clubs français en C1, les règles pour entrer à la fête ont changé. Lyon s'est fracassé sur la Real Sociedad en 2013, Porto a broyé le LOSC en 2014 et, l'an dernier, Monaco s'était vautré contre Valence lors des barrages. Sauf que voilà, cette fois, les leçons ont été apprises et Monaco s'est sorti du piège Villarreal. Il fallait pour ça ne pas se planter, être simplement sérieux, après s'être imposé lors de la manche aller au Madrigal (2-1). Leonardo Jardim n'a donc pas changé grand chose sur sa feuille de match : un quatuor offensif (Lemar, Dirar, Silva, Germain) conservé, Sidibé aligné à gauche pour remplacer Benjamin Mendy, expulsé à l'aller, Raggi posé à droite et une récupération assurée par la doublette Fabinho-Bakayoko. Le tout alors que Fran Escribá a simplement réinstallé Víctor Ruiz, de retour de suspension, à…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant