Monaco sombre à Lille

le
0

Le LOSC a corrigé Monaco sur sa pelouse du stade Pierre-Mauroy (4-1). Une prestation majuscule qui peut être un tournant dans cette fin de saison pour les deux équipes. Car au terme de la 33eme journée, c'est bien Lyon le nouveau dauphin du PSG.

Le debrief

Et si cette 33eme journée était le point de départ du sprint final ? Alors que l'Olympique Lyonnais s'est emparé de la deuxième place de la Ligue 1, c'est le LOSC qui se rapproche des places européennes en s'imposant très largement face à l'AS Monaco (4-1). Des Monégasques qui ne cessent de régresser, semaine après semaine, et qui vont désormais devoir regarder dans le rétroviseur afin de rester sur le podium. Dire que les hommes de Leonardo Jardim ont livré une prestation insipide ce dimanche sur la pelouse lilloise ce dimanche est un euphémisme. Les joueurs du Rocher ont craqué dans les grandes largeurs et ont livré une prestation des plus inquiétantes. L'esprit collectif en berne, Jérémy Toulalan et les siens n'ont rien montré durant 90 minutes. Seuls quelques éclairs de Bernardo Silva et du réhabilité Nabil Dirar ont permis à l'ASM d'y croire en première période. Mais le retour des vestiaires a exposé au grand jour les limites de cette équipe en pleine implosion. Monaco, qui n'a remporté qu'une seule de ses six dernières rencontres, voit désormais son avenir s'assombrir. Au soir de la 28eme journée, les hommes de Leonardo Jardim comptaient huit points d'avance sur le troisième. Les voici relégués au troisième rang cinq journées plus tard. Cinq journées, c'est ce qui reste aux Lillois pour y croire. Désormais septièmes de Ligue 1, les hommes de Frédéric Antonetti sont revenus à six points de leur victime du jour. Les Dogues ont pris 15 points lors des six derniers matchs. C'est neuf points de plus que Monaco sur la même période. Des Monégasques en pleine crise et qui voient un groupe de concurrents revenir sur ses talons. Ce sprint final s'annonce épique.

Le film du match

16eme minute Gros travail d'Éder sur le côté gauche. L'attaquant fait la différence avant de centrer en retrait aux six mètres pour Amalfitano qui prend son temps et assure avec une reprise du plat du pied droit détournée par Echiejile sur le poteau gauche de Subasic. 36eme minute (1-0) Superbe centre dans le dos de la défense de Corchia qui trouve Éder à la limite du hors-jeu. L'attaquant remet de la tête dans l'axe pour Amalfitano qui contrôle, pivote et trompe de près Subasic. 43eme minute Centre mal repoussé par la défense lilloise. Le ballon revient sur le côté droit de la surface sur Fabinho qui reprend sans contrôle, en glissant. La frappe est croisée, puissante, mais Enyeama se couche parfaitement sur sa droite pour repousser du bout des gants. 45eme minute Encore un numéro de Bernardo Silva qui accélère et fait la différence côté gauche. Il prend le meilleur sur Civelli avant de centrer fort aux six mètres mais Enyeama effectue une superbe horizontale pour ôter le ballon de la tête de Vagner Love. 66eme minute (2-0) Obbadi lit à merveille le jeu en basculant à l'opposé sur Boufal qui met en retrait à l'entrée de la surface sur Obbadi. Ce dernier décale à droite Éder qui glisse le ballon dans le petit filet opposé. 74eme minute Excellent centre au second poteau de Fabinho pour Raggi. Seul aux six mètres, il reprend d'une tête puissante repoussée d'une superbe manchette par Enyeama sur sa ligne. Derrière, Raggi reprend de volée mais cela s'envole dans les travées du stade Pierre Mauroy. 77eme minute (3-0) Festival de Boufal côté gauche. Le milieu lillois élimine Fabinho et Jemerson avant de centrer en retrait pour Obbadi qui, aux six mètres, frappe sous Subasic au milieu d'une défense amorphe. 87eme minute (4-0) Bien lancé par Tallo dans le dos d'un Fabinho en perdition, Sidibé glisse le ballon sous Subasic qui ne peut rien faire. 92eme minute (4-1) Bahlouli profite d'un oubli défensif des Lillois pour prendre sa chance sans élan à l'entrée de la surface. Sa frappe puissante vient se loger dans le petit filet d'Enyeama, impuissant.

Les joueurs à la loupe

LILLE Il porte le LOSC sur ses larges épaules ces dernières semaines. Impliqué dans 8 buts lors des 7 derniers matchs (5 buts, 3 passes décisives), ÉDER a encore brillé en marquant et en offrant un but. Sa puissance n'a eu d'égale que sa finesse technique. Son offrande a permis à AMALFITANO de rattraper son gros raté en début de rencontre et de débloquer la rencontre. À ses côtés, BOUFAL a mis 45 minutes à se mettre en route avant de céder sa place à TALLO (84eme) qui a eu le temps d'offrir un but à SIDIBÉ encore une fois impérial sur son côté gauche. S'il n'a pas marqué, l'autre latéral lillois, CORCHIA, a été l'un des hommes du match. Toujours aussi actif, il n'a cessé d'apporter un plus offensif jusqu'au tacle inqualifiable de Ricardo Carvalho. Plus défensif par la suite, il a néanmoins été à l'origine de l'exclusion d'Echiejile. Buteur, OBBADI a éclairé le jeu lillois sur ses quelques touches de balle. Sorti sous une ovation, remplacé par MAVUBA (81eme) qui a rééquilibré un bloc déstabilisé par l'exclusion de CIVELLI. Très bon durant une heure, l'Argentin a dégoupillé en assénant un coup de coude dans le dos de Ricardo Carvalho qui n'attendait que ça pour jouer son plus beau numéro d'acteur. Mais, à 10 contre 11, BASA, AMADOU et SOUMAORO, entré à la place de BALMONT (57eme) afin de conserver quatre défenseurs, ont fait le travail sans connaître trop de difficultés face à des Monégasques inoffensifs. Dans son but, ENYEAMA n'a pas eu beaucoup de travail mais il l'a toujours bien fait, notamment en s'opposant à Fabinho (43eme) ou Raggi (74eme). Il ne peut rien sur la réduction du score de Bahlouli en toute fin de rencontre. MONACO Pas un Monégasque n'est sorti du lot. Seul joueur à apporter un peu de folie en première période, B.SILVA a disparu des radars au retour des vestiaires, tout comme LEMAR et DIRAR. Ces deux hommes qui ont été remplacés au même moment par CARRILLO et MBAPPÉ (59eme). Un choix qui n'a vraiment pas souri à Leonardo Jardim... Isolé devant, VAGNER LOVE n'a pas eu beaucoup de ballons à jouer. Résultat, 23 ballons touchés pour un seul tir. Remplacé par BAHLOULI (69eme) qui a signalé sa présence en marquant dans le temps additionnel son premier but en L1 d'une belle frappe sans élan. Dans l'entrejeu, l'absence de Moutinho s'est faite cruellement ressentir. Sans aucun lien vers l'avant, TOULALAN et FABINHO étaient perdus comme en témoignent les 16 ballons perdus par le capitaine monégasque. Son compère brésilien a fini latéral suite à l'exclusion d'ECHIEJILE. Le latéral nigérian a asséné une violente charge sur le pauvre Corchia, déjà victime d'un gros tacle de R.CARVALHO. Un geste dans la lignée d'une rencontre totalement manquée par l'ancien défenseur du Real Madrid, impliqué sur les buts lillois, en couvrant notamment chaque ballon mis dans le dos de la défense. À ses côtés, ni RAGGI ni JEMERSON n'ont pu tirer vers le haut une défense aux abois. S'il ne peut rien sur les buts, SUBASIC n'a réalisé aucun exploit pour donner un semblant d'espoir aux Monégasques.

Monsieur l’arbitre au rapport

Un match bien maîtrisé jusqu'à cette 57eme minute et ce tacle non sanctionné de Ricardo Carvalho sur Corchia. Derrière, Civelli, auteur d'un coup de coude sur ce même Ricardo Carvalho, a logiquement rejoint les vestiaires, rapidement rejoint par Echiejile, auteur d'une violente charge sur Corchia. Le score aidant, la fin de rencontre a été plus simple à gérer pour Sébastien Moreira.

Ça s’est passé en coulisses...

- Suspendu huit matchs suite à son emportement devant l'arbitre Tony Chapron, Nabil Dirar devait faire l'objet d'une procédure disciplinaire de la part de son club qui s'est finalement rétracté suite aux excuses du joueur. Dirar a été convoqué dans le groupe asémiste par Leonardo Jardim qui l'a titularisé pour cette rencontre. - Meilleur joueur du LOSC en début de saison mais critiqué pour son inconstance et son individualisme, Sofiane Boufal va quitter Lille au terme de la saison comme l'a confirmé son entraîneur Frédéric Antonetti cette semaine. - Alors que des rumeurs de départ de son entraîneur Leonardo Jardim se faisaient de plus en plus pressantes, notamment vers le Zenit Saint-Pétersbourg, Vadim Vassiliev est monté au créneau. Selon Vassiliev, Le coach portugais sera toujours monégasque la saison prochaine.  

La feuille de match

L1 (33eme journée) / LILLE – MONACO : 4-1 Stade Pierre Mauroy (32 125 spectateurs) Temps agréable – Pelouse en bon état Arbitre : M. Moreira (3) Buts : Amalfitano (37eme), Éder (66eme) Obbadi (77eme), Sidibé (87eme) pour Lille – Bahlouli (92eme) pour Monaco Avertissements : Obbadi (32eme) pour Lille – Raggi (44eme), Fabinho (44eme) pour Monaco Expulsion : Civelli (54eme) pour Lille – Echiejile (65eme) pour Monaco LILLE Enyeama (6) – Corchia (6), Civelli (3), Basa (5), Sidibé (6) – Balmont (5) puis Soumaoro (57eme), Amadou (5), Obbadi (6) puis Mavuba (81eme) – Amalfitano (5), Boufal (5) puis Tallo (84eme) – Eder (7) N'ont pas participé : Elana, Sunzu, Pavard, Benzia Entraîneur : F. Antonetti MONACO Subasic (4) – Raggi (3), Carvalho (2), Jemerson (3), Echiejile (2) – Fabinho (3), Toulalan (3) – Dirar (4) puis Carrillo (58eme), B.Silva (4), Lemar (3) puis Mbappe (58eme) – Vagner Love (3) puis Bahlouli (69eme) N'ont pas participé : Nardy, Wallace, Bakayoko, Costa Entraîneur : L. Jardim
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant