Monaco sérieux, Lorient à la folie

le
0
Monaco sérieux, Lorient à la folie
Monaco sérieux, Lorient à la folie

Soirée folle en Ligue 1 : quatre matchs, et quatre buts dans les arrêts de jeu. Lorient s'impose au bout du temps additionnel contre Guingamp (4-3), Toulouse égalise au buzzer face au Gazelec (1-1) et Monaco s'impose tranquillement contre Troyes (3-1). Ah, et Angers perd encore.

Angers SCO 2-3 Montpellier-Hérault SC

Buts : Bouka Moutou (64e), Karanović (92e) pour le SCO / Bérigaud (2e), Yatabaré (7e), Camara (34e) pour Montpellier

Le départ canon de cette soirée de Ligue 1. Parfaitement entrés dans le match, les hommes de Frederic Hantz concrétisent d'entrée par l'intermédiaire de Kevin Berigaud bien placé à la retombée du premier corner de la rencontre (2e minute). Yatabaré offre le break 5 minutes plus tard aux Héraultais en reprenant à bout portant un centre à ras terre de Roussillon, avant que Camara ne tue définitivement le suspense à la 34ème minute. Suffisant pour que les Angevins rentrent aux vestiaires sous les huées d'un stade Jean Bouin devenu exigeant. Pas habitués à être humiliés de la sorte cette saison, les noirs et blancs reviennent avec de meilleurs intentions en deuxième mi-temps et réussissent à réduire le score par Bouka Moutou (64e). Une remontée qui redonne des ailes aux Angevins qui réduisent une nouvelle fois le score à la 92ème minute par Karanović, d'une jolie reprise croisée. De quoi donner des sueurs froides à Frederic Hantz, mais de courte durée puisque le score ne bougera plus. Quatrième défaite de rang pour le SCO. Dur.

AS Monaco FC 3-1 Troyes

Buts : Carrillo (25e et 37e), Mbappe Lottin(93e) pour l'AS Monaco

Même bougé en début de match, l'ASM n'a pas flanché contre la lanterne rouge. Gênés par les ambitions offensives troyennes, les Monégasques peuvent remercier leur gardien croate, décisif dès les premières minutes de match sur des frappes de Ben Saada et Camus. Mais les errances défensives auront raison des vélléités auboises à Louis II quand Lemar centre parfaitement pour la tête de Carrillo, étrangement seul au point de penalty. Une dizaine de minutes plus tard, les individualités monégasques font une nouvelle fois la différence et Carrillo double le score, bien servi par Raggi. En deuxième mi-temps, alors que les deux équipes se livrent un ennuyeux duel au milieu de terrain, Gueye vient relancer le suspense en reprenant de la tête un centre de l'inépuisable Benjamin Nivet. Monaco aura finalement le…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant