Monaco se joue de Rennes

le
0
Monaco se joue de Rennes
Monaco se joue de Rennes

Quelques jours après sa défaite à Guingamp (1-0) en Ligue 1, Monaco a réagi en surclassant très facilement une équipe de Rennes quasi inexistante (3-1). Les hommes de Jardim filent en quart de finale et restent en lice sur trois tableaux.


Monaco - Rennes
(3-1)

A. Touré (10'), Wallace (11'), A. Martial (66') pour Monaco , P. Henrique (33') pour Rennes.


Ce soir à Monaco, les hommes de Jardim content une jolie histoire à leurs adversaires. Celle du Petit Poucet, de Charles Perrault. Alors que le club n'avait plus de quoi nourrir ses stars, il avait décidé depuis un temps d'abandonner son animation offensive dans les bois. Mais ce soir à Louis II, l'attaque du Rocher retrouve le chemin des filets. Ingénieux, les attaquants en rouge et blanc suivent les gros cailloux semés par leurs défenseurs en première mi-temps. Il faut dire que dans les bois bretons, il n'y a absolument personne pour empêcher Traoré d'abord, Wallace ensuite, de marquer deux fois de la caboche en une minute. Dans ses bottes de sept lieues, Anthony Martial dépose tous ses adversaires. L'ogre rennais, bien trop timide dans sa chaumière, laisse s'échapper les onze gamins monégasques, cachés sous leur Rocher, en quart de finale de la Coupe de France.
Attention, attention, Danzé, Danzé, Danzé
Un match dont le coup d'envoi fictif est donné par David Trezeguet ne peut être qu'un bon match. D'autant que dès les premières minutes, les deux équipes font preuve de bonne volonté et se projettent vers l'avant. Mais comme dans la plupart des contes pour enfants, les choses commencent bien avant que tout ne bascule pour les Bretons. Les Monégasques jouent bien et trouvent assez facilement Anthony Martial qui met en danger la défense terne des hommes en gris (8'). Sur le corner qui suit, Almamy Touré, étrangement seul, fusille Costil de la tête (9'). Sympa pour sa première titularisation. D'autant qu'une minute après, Wallace l'imite et punit le gardien rennais, trop court sur sa gauche, cette fois ci. A force d'être aussi réactifs qu'un gamin devant la télé un mercredi après-midi, les copains de Toivonen se font punir par Wallace et Gromit. En bon papa, Montanier force ses enfants à se réveiller et à aller jouer dehors. Du coup, Rennes s'installe dans la surface adverse et fait...








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant