Monaco se goinfre, le derby pour Lyon

le
0
Monaco se goinfre, le derby pour Lyon
Monaco se goinfre, le derby pour Lyon

Alors que Paris monte en puissance, Nice et surtout Monaco continuent d'impressionner. Pendant ce temps-là, Lyon s'offre le derby, et Marseille s'enfonce dans le doute.

L'équipe du week-end : AS Monaco


Le 21 septembre dernier, le début de saison idyllique de l'AS Monaco prenait fin brutalement à cause d'une claque infligée par l'autre équipe en forme du moment : l'OGC Nice. Un 4-0 sévère qui venait remettre en cause toutes les belles choses qu'on pensait de l'ASM. Depuis, les Monégasques on pris le temps de se remettre à flot en assurant l'essentiel contre Angers (2-1), et en sauvant les apparences contre Leverkusen (1-1). Malheureusement, ces deux matchs de convalescence ont conduit au réveil de la bête au pire moment possible pour les Messins. À Saint-Symphorien, les hommes de Leonardo Jardim ont marché sur l'eau, décroché la plus large victoire à l'extérieur de l'histoire du club en Ligue 1 (7-0), remis les pendules à l'heure, et confirment à ceux qui en doutaient encore qu'il faudra compter sur eux cette saison.

L'analyse définitive de la semaine : Marseille joue la peur au ventre


Il y avait eu la rentrée de Hubocan en lieu et place de Cabella la semaine dernière, et il y a eu celle de Rolando à la place de Zambo-Anguissa ce dimanche soir. À chaque fois, l'OM menait d'un but, était en train d'abandonner le jeu et se recroquevillait devant son but quand Frank Passi a fait ce choix tactique. Contre Nantes, l'OM avait tenu, malgré la barre trouvée par Gillet. Mais contre Angers, les Marseillais ont fini par être sanctionnés pour leur frilosité en encaissant un but de Capelle à la dernière minute. Déjà contre Nice et Rennes, les Phocéens avaient mené au score avant de s'effondrer en fin de match. À l'image de leur entraîneur, les Marseillais semblent terrifiés par l'idée de gagner et ne peuvent s'empêcher de reculer à chaque fois qu'ils mènent. Alors, au lieu de jouer la sécurité en bétonnant, sachant que ça ne marche pas, autant tenter autre chose, non ? Continuer de jouer, par exemple.

La polémique de la machine à café : c'est quoi cette épidémie de blessures à Saint-Étienne ?


À l'heure d'aller défier le voisin lyonnais, Saint-Étienne…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant