Monaco se farcit le dauphin

le
0
Monaco se farcit le dauphin
Monaco se farcit le dauphin

Face à une équipe angevine moins en réussite que d'habitude, l'AS Monaco n'aura pas eu à forcer son talent pour s'imposer, 1-0. Un succès qui permet aux Monégasques de revenir à deux points du podium et de leurs adversaires du jour.

Monaco 1-0 Angers

But : Pašalić (35e)

Dans une rencontre fermée, on le répète souvent, la clef du succès repose généralement sur les coups de pied arrêtés. Ce Monaco-Angers n'aura pas échappé à la règle. Alors qu'aucune des deux équipes ne parvient à faire la différence dans le jeu, les Monégasques auront obtenu leur salut sur un coup franc. Un coup franc botté par Moutinho, dévié par Traoré, puis poussé dans le but, au second poteau, par un Pašalić en mode renard. Sans doute pas le plus beau but du Croate, mais largement suffisant pour offrir les trois points à son équipe. Et vu qu'ils n'avaient toujours pas gagné à Louis-II cette saison, Jardim et ses hommes ne demandaient finalement rien de plus.

Pašalić réveille tout le monde


Après avoir vu l'OL lui ravir sa deuxième place, samedi soir, le SCO d'Angers avait bien l'intention d'obtenir un résultat positif sur la pelouse de Louis-II pour récupérer son bien. Les Angevins se montrent immédiatement les plus entreprenants avec notamment un Billy Ketkeophomphone virevoltant qui oblige Subašić à la parade sur une belle frappe de volée. L'ASM subit clairement la loi angevine dans ce début de rencontre et le danger se fait de plus en plus oppressant à l'image de cette tête de Cheikh N'Doye qui vient mourir à quelques centimètres des montants de Subašić. Dans un match aussi rythmé qu'une soirée post-raclette, les occasions se font rares, heureusement que, pour une fois, peu de gens ont fait le déplacement dans l'enceinte monégasque. Mais alors que la plupart des téléspectateurs s'apprêtent à piquer du nez pour entamer une délicieuse sieste dominicale, Pašalić décide de secouer tout ce beau monde en reprenant victorieusement un coup franc dévié de la tête par Lacina Traoré. Un but en guise de compensation pour une première bien terne. Mais bon, c'est toujours ça.

RAS


Logiquement peu fatigués par leur première période, les locaux reviennent sur la pelouse avec de l'énergie plein les baskets. Un comportement plus agressif qui ne tarde pas à payer ses fruits, Echiejile étant à deux doigts…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant