Monaco sauve les meubles

le
0
Monaco sauve les meubles
Monaco sauve les meubles

L'ASM a bien failli complètement manquer sa rentrée en Ligue 1. Longtemps menés au score par une très bonne équipe guingampaise, les Monégasques peuvent remercier Bernardo Silva, dont l'entrée a complètement changé la donne. Au final, un score de 2-2 presque flatteur.

AS Monaco 2-2 Guingamp

Buts : Fabinho (71e), Bernardo Silva (84e) pour Monaco / Diallo (29e), Privat (37e) pour Guingamp

Un peu plus d'un mois après la victoire du Portugal à l'Euro 2016, il fallait que ce soit un joueur portugais qui offre le premier frisson de la Ligue 1 2016-17. Presque un pied de nez aux Bleus. Entré en jeu peu avant la mi-temps de ce Monaco-Guingamp, alors que son équipe est menée 2-0 et complètement à côté de la plaque, Bernardo Silva a changé le match. Son entrée a fait basculer les équilibres, et a totalement déstabilisé une équipe guingampaise pourtant sacrément en place. Résultat : alors qu'elle est menée de deux buts, avec la tête au fond du trou, l'AS Monaco revient dans le match sous l'impulsion de son feu follet portugais. Bernardo provoque d'abord un pénalty, transformé par Fabinho, puis se charge lui-même d'égaliser à six minutes du terme. Un moindre mal pour Monaco qui, à quelques jours d'affronter Villarreal en barrages de Ligue des Champions, ne s'est pas forcément rassuré.

Le premier but de la saison pour Diallo


Une pelouse bien pourrie et des tribunes dégarnies : rien ne semble avoir changé du coté de Monaco au moment d'attaquer cette nouvelle saison de Ligue 1. Sur le terrain, pourtant, l'ASM aligne pas mal de nouvelles têtes en mettant à l'épreuve son recrutement XXL en défense en la présence de l'ex-Turinois Glik, aligné dans l'axe central, et de ses deux mobylettes sur les cotés, Djibril Sidibé et Benjamin Mendy, chèrement acquises cet été. Pas de quoi effrayer Guingamp qui sait que l'ASM, privée de Germain et Falcao, manque d'arguments devant. Carrillo et le tout jeune champion d'Europe U19 Kylian Mbappé (pas de vacances pour lui), alignés à la pointe de l'attaque monégasque, sont complètement inoffensifs lors du premier acte.

L'Argentin manque même une énorme occasion, seul devant le but, après que Dirar l'a servi sur un plateau à la 27ème minute. Du coup, Guigamp décide à faire péter le champagne. Briand centre pour Moustapha Diallo qui contrôle de l'intérieur du pied avant d'envoyer un missile du droit dans la lucarne de Subasic (0-1). Le premier but de cette Ligue 1 2016-17 est pour lui, le PSG n'ayant pas encore débloqué la…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant