Monaco reprend la tête, Dijon se réveille, Bordeaux endort...

le
0
Monaco reprend la tête, Dijon se réveille, Bordeaux endort...
Monaco reprend la tête, Dijon se réveille, Bordeaux endort...

Une première période tristounette à trois buts en cinq matchs, une seconde plus animée avec notamment le sursaut de Monaco, nouveau leader : le bilan de la soirée de Ligue 1, avec un Erding co-meilleur buteur, des pelouses immondes et des Dijonnais virevoltants.

Bordeaux 0-0 Caen


L'irrégularité des Bordelais est un problème. Les journées s'enchaînent et les hommes de Gourvennec sont méconnaissables : un coup séduisants, le coup d'après indigents. Pas de bol pour les rares qui étaient au stade ce soir, c'était le mauvais Bordeaux qui était sur la vilaine pelouse du Matmut-Atlantique. Il a fallu attendre les toutes dernières minutes de jeu pour qu'enfin ça s'anime un peu et que les gardiens soient sollicités, chacun leur tour. C'est d'abord Vercoutre qui a sorti la grosse parade devant Lewczuk, avant la réponse de Carrasso, parfait dans son intervention sur une lourde frappe signée Bessat. Les Bordelais doivent se contenter de ce pauvre résultat nul à domicile et cette équipe reste vraiment difficile à lire. Quel est son vrai niveau ? Mystère. Pour les Caennais, le bilan est plus satisfaisant : ils se sont rassurés, du moins défensivement, et cassent la spirale de défaites à l'extérieur.

Dijon 3-0 Rennes

Buts : Diony (7e, 78e), Marie (19e)

La victoire surprise de Lorient face à Lyon dans l'après-midi avait propulsé Dijon lanterne rouge de la L1. Les Bourguignons se devaient de réagir, ils l'ont fait avec une entame parfaite face à des Rennais apathiques. Le retour de Sammaritano dans le onze de départ fait du bien à son équipe, qui réussit à marquer deux buts dans les vingt premières minutes. Oublié par la défense bretonne, Diony ouvre d'abord la marque malgré l'intervention de Costil, puis il se mue en passeur pour le 2-0 d'une subtile remise en retrait dans la course de Marié. En face, les tombeurs de l'OM sont méconnaissables dans l'engagement et ne réagissent que timidement par Gelson ou Bensebaini sur coup franc. Au retour des vestiaires, même scénario : Rennes déjoue, Dijon s'amuse et finit par inscrire un troisième but histoire de se rassurer complètement. Diony s'offre un doublé suite à un excellent service de Bela, qui venait d'entrer en jeu. Deux buts, une passe décisive pour Diony, héros d'une belle soirée pour les Dijonnais. Pour les Rennais, ce match sans Yoann Gourcuff et…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant