Monaco-PSG (0-3) : Paris écrase la Ligue 1

le , mis à jour à 00:07
0
Monaco-PSG (0-3) : Paris écrase la Ligue 1
Monaco-PSG (0-3) : Paris écrase la Ligue 1

C'est la marche  de l’empereur ! Menée par un PSG triomphant qui déroule son talent avec une fin inéluctable. Le titre de champion de France comme les buts parisiens, pour peu qu’on soit patient. On dirait bien à Frédéric Thiriez de venir se faire décoiffer par Lavezzi pour la remise d’Hexagoal dès qu’il a cinq minutes dans son agenda, mais il faudra attendre la fin de cet exercice au printemps 2016 pour consacrer ce 4e titre d’affilée.

Le pire, c’est qu’avec plus de précision et de réalisme, des attaquants encore plus déchaînés devant le but, Monaco aurait volé en éclats très vite, mais Ibrahimovic et consorts aiment prendre leur temps.

Si en plus Cavani se met à marquer…

Ils ont raison, puisque cela fonctionne. Un jeu dans les petits espaces entre Ibra, Maxwell et Matuidi, et hop, la tête de Cavani au premier poteau (57e) pour un but qu’on a déjà vu, mais pas Monaco, qui n’a visiblement pas les bonnes bandes.

La passe en profondeur d’Ibra, et hop, le doublé de Cavani (73e). Le tout conclu par une histoire d’amitié : l’Argentin Di Maria, première passe décisive parisienne pour son pote Lavezzi (83e).

Quatre matchs, sept buts, douze points, un meilleur effectif que la saison passée : jusqu’où peut aller le PSG ? L’invincibilité en Ligue 1 ? C’est une probabilité forte, très forte ce matin. Arsenal l’a réussi au début des années 2000, pourquoi pas le PSG, sans équivalent sur notre territoire. On attend désormais le choc contre Lyon, en décembre, en espérant qu’il n’y ait pas 20 points d’écart avec les Gones. Paris est impérial et tranquille. On l’aimerait juste délester de son allumage diesel, mais ça viendra avec la fin de l’été et une meilleure condition physique. Cela viendra aussi avec la perspective du Real Madrid, seul adversaire à la mesure des hommes de Laurent Blanc d’ici à la fin de l’année 2015.

Si en plus Cavani se met à marquer… ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant