Monaco passe la sixième face à Montpellier

le
0
Monaco passe la sixième face à Montpellier
Monaco passe la sixième face à Montpellier

Un match dingue, plein de rebondissements, des buts de partout, et Goliath qui finit par terrasser David. Un score de set de tennis, cruel pour des Montpelliérains qui se seront battus vaillamment pendant une heure.

AS Monaco 6-2 Montpellier HSC

Buts : Falcao (36e sp), Mbappe (49e), Jemerson (64e), Germain (74e), Lemar (76e) et Traoré (89e) pour Monaco // Boudebouz (9e, 61e sp) pour Montpellier

Un mois qu'on n'avait plus vu Falcao sur les terrains, depuis que le Colombien avait pris un coup sur la tête face à Nice le 22 septembre dernier. Partageur, le " Tigre " a voulu que toute son équipe le rejoigne chez les assommés et a observé Monaco encaisser un coup franc de Boudebouz juste après le starter. On joue la 9e minute, quand le Franco-Algérien pose son ballon à l'entrée de la surface et caresse sa balle du pied gauche. Oubliant d'avoir le nez creux, Subašić tente le déplacement sur sa gauche. Raté. Boudebouz nettoie le petit filet droit des Monégasques, puis file devant les caméras fêter son premier coup franc direct depuis 2010. Montpellier n'a pas longé la Côte d'Azur durant 350 km pour rejoindre Monaco en vain, du moins c'est ce que les gars de Frédéric Hantz pensaient jusqu'à la fin de la première mi-temps. Car une vapeur, ça s'inverse, et Monaco l'a fait de façon plutôt violente. Après une heure de jeu de chat et de la souris, entre penaltys, égalisations et positions menaçantes, Monaco a fini par faire exploser les verrous de Montpellier, en pilonnant sans relâche dans la dernière demi-heure.

Passion coups de pied arrêtés


Le coup franc de l'ouverture du score arrive vite, mais même en 10 minutes, les Montpelliérains avaient eu le temps de montrer qu'ils méritaient de planter. Un pressing imposant, agressif et efficace d'entrée de jeu, contraignant les Monégasques à tourner en rond ou à perdre la balle. Pas fan de la situation, Kamil Glik opte pour la stratégie de la faute qui tâche en souillant Boudebouz à l'entrée de la surface. Et le drame arriva, avec un carton jaune, puis le coup franc dans la valise. Derrière, l'opération reconquête est lancée et Monaco mise sur des longues passes en avant pour briser la défense de Montpellier. Devant, Kylian Mbappé, ses dix-sept ans et sa vitesse sont là pour cavaler et récupérer les ballons, en essayant aussi de trouver Falcao histoire de profiter de son instinct.

À part à faire retomber le rythme du match, la manœuvre n'a aucun…






Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant