Monaco ouvre la porte à Paris

le
0
Monaco ouvre la porte à Paris
Monaco ouvre la porte à Paris

Tenu en échec à Louis II par un bon Reims (2-2), Monaco ouvre la voie royale à Paris, qui peut être champion ce dimanche en battant Troyes.

Monaco 2-1 Reims

Buts : Vagner Love (5e et 37e) pour la Principauté // Charbonnier (11e), Diego (79e) pour le Stade de Reims

La menace de la zone de relégation pousse-t-elle à faire des bêtises grossières ? Reims a bien joué. Reims a été volontaire, offensif, sympathique. Comme souvent ces derniers temps. Mais le Stade de Reims a aussi été fautif, à deux reprises, et puni logiquement, les deux fois. Dans un premier temps, après même pas cinq minutes de jeu, Johann Carrasso part à l'aventure avec la main chaude. Il touche le ballon hors de sa surface, et doit donc le relâcher comme il peut, au plus vite... Cela finit dans les pieds de Vagner Love, et dans les filets, mais avec un carton jaune seulement. En fin de première mi-temps, Charbonnier est sous pression côté gauche, non loin de sa surface. Il choisit de remettre à Carrasso derrière lui. Vagner Love est filou. Il intercepte la passe trop molle et inscrit son premier doublé en Ligue 1. L'erreur de trop pour Reims, qui aurait pu (dû ?) repartir avec un meilleur résultat de son déplacement en principauté. En attendant, ce match nul fait des heureux : oui, les Parisiens seront sacrés dimanche s'il va gagner à Troyes.

Love Machine


Pourtant, Reims entame très bien son match, alors que Monaco joue sur un rythme de sénateurs, en trottinant, comme si l'attaque adverse était inoffensive. Les locaux mériteraient d'être punis par le sympathique 3-4-3 mise en place par Guégan. Cependant, Subasic est fidèle à lui-même : solide. C'est suffisant pour repousser Gaëtan Charbonnier et Thievy Bifouma une première fois en cinq minutes. Le portier croate doit s'incliner toutefois sur la troisième tentative, une reprise spontanée de Charbonnier après une belle ouverture signée De Préville dans le dos de Fabinho. Monaco paye son manque d'envie dans ce début de match. Seulement, auparavant, il y a eu cette erreur de Carrasso et ce premier but de Vagner Love. Monaco n'a donc pas tellement de quoi s'inquiéter : il n'y a pas à faire la course en étant derrière au score. Alors les joueurs de Jardim continuent de subir un peu, le temps de frôler un deuxième but encaissé sur un nouveau numéro du duo De Préville-Charbonnier (la reprise s'envole au-dessus du cadre), de…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant