Monaco n'a pas voulu laisser le PSG s'envoler (1-1)

le
0
Monaco n'a pas voulu laisser le PSG s'envoler (1-1)
Monaco n'a pas voulu laisser le PSG s'envoler (1-1)

Il n'y avait pas tromperie. Ce Monaco - PSG était un sommet, un vrai, haletant, avec deux formations qui auraient pu l'emporter dans les dernières minutes. Un choc de haut de tableau qui n'avait rien à envier à un Juventus - Inter Milan ou à un Chelsea - Manchester. Une partie de haut niveau, bien arbitrée de surcroît, où le spectacle ne s'est jamais soustrait à l'enjeu, ce qui n'était pas toujours le cas du clasico PSG - OM ces 20 dernières années.

Le match retransmis dans 200 pays

Cette rencontre, plus que le premier opus de septembre, a préfiguré le nouveau classique des prochaines saisons et La Ligue 1 y a sûrement gagné quelques téléspectateurs à travers le monde (ce match était retransmis dans 200 pays). Comme à l'aller, les deux équipes se sont neutralisées sur un score identique (1-1) et pour Laurent Blanc ce n'est pas illogique. « Le nul reflète la physionomie de la rencontre, résume le coach parisien. Nous avons été supérieurs en première mi-temps mais ensuite nous avons trop reculé à mon goût. »

Un petit Ibra

Pour le PSG, c'est la confirmation qu'on peut dominer la Ligue 1 sans parvenir à vaincre ses concurrents directs pour le titre qu'ils s'appellent Monaco, Lille ou Saint-Etienne. Surtout quand Ibrahimovic se révéle moins inspiré. Cela ne remet nullement en cause le sacre programmé des Parisiens, toujours nantis de cinq points d'avance sur leur dauphin. C'est ce qu'avance avec une certaine filouterie Claudio Ranieri. « J'espère que le PSG va gagner la Ligue des Champions et nous laisser quelques points, déclare le technicien monégasque. On peut affirmer qu'on veut gagner le titre mais notre objectif est de nous qualifier pour la Ligue des Champions.»

Monaco à la hauteur

Ce résultat met aussi en lumière les limites du club de la capitale, moins fringant et au jeu moins fluide que lors de la première partie de saison. Quant à Monaco, qui a vécu une ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant