Monaco lâche son secret bancaire? et perd des clients

le
5
L'accord laisse deux ans aux clients pour régulariser leur situation ou pour trouver un autre paradis pour leurs fonds. 
L'accord laisse deux ans aux clients pour régulariser leur situation ou pour trouver un autre paradis pour leurs fonds. 

Pierre Moscovici, commissaire européen aux affaires économiques et monétaires, sait se montrer diplomate, sans néanmoins abuser de la langue de bois. Quand le journal Monaco-Matin lui demande : « Donc, Monaco n'est plus un paradis fiscal ? », l'ancien ministre socialiste répond : « Monaco est désormais un pays qui se rapproche, dans l'ensemble de ses pratiques, des standards mondiaux en matière financière. » En d'autres termes, il y a du progrès, mais peut encore mieux faire. Pierre Moscovici est aujourd'hui à Monaco pour parapher l'accord d'échange automatique d'informations fiscales, qui va lier la principauté aux 28 États de l'Union européenne.

Malgré tout, Monaco, imitant la Suisse, se donne deux ans avant d'offrir une transparence totale. Une fleur pour les exilés fiscaux qui auront jusqu'en 2018 pour choisir. Soit trouver un accord avec leur inspecteur des impôts, soit dénicher un autre paradis fiscal, vraisemblablement en dehors du continent. Les uns après les autres, tous les pays européens s'engagent à collaborer entre eux. Même si Jean Castellini, le conseiller monégasque pour les finances et l'économie, assure que la principauté de Monaco « a toujours été soucieuse de son image et en particulier de sa place financière », cet accord d'échange a bien été imposé par Bruxelles. 

120 milliards d'euros d'actifs

En effet, il coûte déjà...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • b.renie le mardi 23 fév 2016 à 06:08

    les exilés fiscaux monégasques auront jusqu'en 2018 pour choisir. Soit trouver un accord avec leur inspecteur des impôts, soit dénicher un autre paradis fiscal, vraisemblablement en dehors du continent. C'est là qu'intervient l'entremise du réseau bancaire off shore. Car les capitaux ne disparaissent pas. On les loge ailleurs et ils continuent à produire des revenus non fiscalisés

  • M2286010 le lundi 22 fév 2016 à 22:44

    M381...Bravo! Vous nous changez des habituels "commentaires" hargneux des forums Bourso.

  • M3182284 le lundi 22 fév 2016 à 19:04

    Moscovici sait mieux être coercitif envers les citoyens que gérer les finances de la France; C'est le parangon d'une intelligence supérieure mise au service de ses intérêts personnels et au prix de son honneur. Quelle pitié.J'espère qu'il jouit du pouvoir à l'aune de son déshonneur personnel.

  • adfg-tan le lundi 22 fév 2016 à 18:58

    M. PM la langue de bois il connaît très bien. N'a-t-il pas été ministre?

  • lechypre le lundi 22 fév 2016 à 18:50

    MDR...comme pour la Suisse, y a encore du boulot...