Monaco, extérieur jour

le
0

Cette saison, l'AS Monaco ne fait rien comme tout le monde. Vainqueur seulement six fois à Louis-II en Ligue 1, l'équipe de Leonardo Jardim brille hors de ses bases. Mieux, ces derniers se sont payés le luxe d'éliminer Arsenal à Londres en huitièmes de finale de Ligue des champions. Ce mardi, ils affrontent Turin au Juventus Stadium dans un match qui ne paraît plus si démesuré.

"On est mieux à l'extérieur qu'à domicile. Il y a un public et ça nous encourage un peu plus même s'il n'est pas pour nous. À domicile, on a du monde, mais pas un public qui peut nous pousser à marquer facilement, surtout dans les dernières minutes." Certains pourraient considérer cette sortie médiatique de Yannick Ferreira Carrasco après la victoire 3-0 de l'AS Monaco face à Caen lors de la 32e journée de Ligue 1 comme une saillie franche mais maladroite envers le public monégasque. Mais l'ailier belge sait de quoi il parle. Sur le premier but monégasque, YFC se sublime : au départ de l'action, il se défait d'Emiliano Sala en exécutant une roulette, puis délivre une passe décisive à Anthony Martial après avoir mis un râteau en débordement à Dennis Appiah. Le type d'exaltation qui n'arrive pas forcément à Louis-II cette saison. Les chiffres ne mentent pas : des seize victoires que la formation de Leonardo Jardim a engrangé en Ligue 1 cette saison, dix l'ont été à l'extérieur. Seuls Barcelone et le Real Madrid ont fait mieux en Europe en s'imposant à onze reprises hors de leurs bases. Un paradoxe qui pourrait constituer la meilleure chance pour l'AS Monaco d'obtenir un bon résultat au Juventus Stadium ce mardi.
Mieux vaut être conspué qu'ignoré
Certes, le dicton veut que nul ne soit prophète en son pays, mais il ne s'applique pas au football où les stades sont très souvent de vrais bastions pour les équipes qui reçoivent. Sauf à Monaco, donc. Sans vouloir tirer sur une ambulance déjà criblée de balles, il est de notoriété publique que l'affluence comme l'ambiance ne sont pas les points forts de Louis-II. Dans les statistiques, l'AS Monaco est lanterne rouge de Ligue 1 en nombre de spectateurs cette saison. Bien qu'il possède près de 19 000 places, Louis-II ne se remplit même pas de moitié les soirs de match avec une moyenne de 7 901 spectateurs (43% de taux de remplissage), bien aidé par le match d'ouverture face à Lorient, ainsi que les duels en haut de classement face à Marseille et le PSG qui ont dépassé la barre des 10 000 spectateurs cette saison. Dans l'affect, cette énième critique à l'encontre d'un public monégasque atone n'est pas à mettre sur le compte d'un journal quelconque, mais bien sur celui d'un joueur de l'équipe.

Attention, il n'y a pas de désamour chez Yannick Ferreira Carrasco, simplement un constat d'ennui. Au point de préférer être conspué qu'ignoré.…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant