Monaco étrille Lens (6-0) à Louis-II et rejoint le dernier carré

le
0
Monaco étrille Lens (6-0) à Louis-II et rejoint le dernier carré
Monaco étrille Lens (6-0) à Louis-II et rejoint le dernier carré
Le debrief

Il n'y a pas eu photo. Meilleure équipe de Ligue 2 à l'extérieur, Lens n'a rien pu faire face à Monaco et son réalisme impressionnant mercredi soir en quarts de finale de la Coupe de France. Une lourde, voire humiliante défaite, qui ne laissera finalement pas de regrets ou presque? Peut-être pourra-t-on longtemps ruminer le premier but accordé à Lucas Ocampos, en position de hors-jeu. Un fait de jeu qui allait finalement décider de la destinée de cette rencontre. Toujours est-il que les Sang et Or ont fait étalage de carences défensives trop importantes pour pouvoir espérer quelque chose face à une ASM d'une efficacité redoutable.

A 2-0 à la pause, le RCL pouvait pourtant encore y croire mais un quart d'heure plus tard, et trois buts de plus dans la besace, c'en était fini des derniers espoirs. Désormais, les hommes d'Antoine Kombouaré, qui en avaient déjà pris trois à Nîmes samedi en Ligue 2, devront se consacrer uniquement à la montée. Et quand on voit la réaction du public lensois, qui a continué à chanter toute la partie malgré le large écart au tableau d'affichage, on ne peut qu'espérer la remontée de ce club historique du football français. Pour Monaco, la fin de saison est plutôt alléchante. Une demi-finale de Coupe de France et une deuxième place au classement à défendre. Claudio Ranieri a de quoi motiver ses troupes qui, sur ce que l'on a vu à Louis-II, ont les armes pour aller au Stade de France, voire plus...

Le classement de Ligue 1 | Le classement des buteurs | Les résultats de la journée

Le film du match

18eme minute (1-0) Attaque placée monégasque qui atterrit sur le côté droit où Fabinho parvient à centrer à ras de terre au premier poteau. Dirar se jette pour marquer mais c'est finalement Ocampos, en position de hors-jeu, qui glisse le ballon au fond du but.

30eme minute Sur une frappe d'Ocampos contré, Rudi Riou se manque dans son intervention et offre une belle occasion à Berbatov. Mais le Bulgare ne trouve pas le cadre en pivot malgré un but déserté. Quelle occasion pour l'ASM !

37eme minute Pablo Chavarria fait la différence sur le côté gauche et centre fort devant le but. Le ballon, contré, est repris par une talonnade de Ljuboja, Romero est à la parade.

40eme minute (2-0) Trouvé par Obbadi au milieu de terrain, Toulalan, sans contrôle, passe à Berbatov à l'entrée de la surface. Le Bulgare remise en une touche pour Rivière qui prend le couloir droit et centre fort devant le but. Berbatov arrive tranquillement pour conclure. Le break est fait !

54eme minute (3-0) Superbe ballon en profondeur de Berbatov à destination de Rivière qui file au but après s'être débarassé de Landre. L'attaquant monégasque s'emmêle un peu les pinceaux mais réussit finalement à marquer avec de la réussite.

59eme minute (4-0) Raggi est accroché par Valdivia. Le coup-franc qui suit est déposé sur Fabinho, seul au second poteau, qui contrôle et marque de près. La messe est dite.

67eme minute (5-0) Nabil Dirar est trouvé sur le côté droit de l'attaque monégasque après une action fluide. Le Marocain centre au deuxième poteau, Ocampos, tout seul, conclut du droit.

85eme minute (6-0) Et la malchance s'en mêle. Après un tir sur le poteau de Martial, Ocampos centre à mi-hauteur et Landre, malheureux, dévie dans sa cage.

Les joueurs à la loupe

Monaco MONACO Comme souvent ces dernières semaines, l'ASM a profité de la forme éblouissante de Dimitar BERBATOV. L'attaquant bulgare a encore marqué et a été souvent dangereux. La bonne pioche de Ranieri cet hiver. On n'oubliera pas non plus son compère de l'attaque, Emmanuel RIVIERE, qui s'est bien battu aux côté du Bulgare pour lui offrir le but du break, avant de marquer lui aussi un but. En défense, Andrea RAGGI n'a pas eu à forcer son talent, se contentant de bien bloquer son couloir. De l'autre côté, FABINHO a beaucoup apporté par ses montées tranchantes et ajouté un but à sa panoplie. Au milieu de terrain, Jérémy TOULALAN a été excellent dans son rôle de relayeur. Moins influent, Mounir OBBADI a été plutôt discret. Nabil DIRAR a déçu. Malgré une bonne entame, le Marocain a peu à peu disparu de la circulation. En revanche, grosse prestation de Lucas Ocampos, auteur du premier but, et qui a beaucoup donné sur son côté gauche. En défense, Nicolas ISIMAT-MIRIN a affiché de la sérénité et Eric ABIDAL a retrouvé une place de titulaire. Le capitaine de l'ASM n'a jamais été mis en danger. Solide. Un mot également sur Silvio ROMERO, le gardien argentin, qui joue peu et qui n'a pas eu grand-chose à faire. Difficile de le juger. Enfin, chapeau à Lucas OCAMPOS qui a marqué le premier but mais a surtout réalisé une deuxième période énorme. LENSMais où était la défense lensoise ? Comme face à Nîmes (3-3) samedi, elle n'était pas du tout au rendez-vous. Entre lacunes tactiques et déchets techniques, le duo TISSERAND-LANDRE a été très en difficulté. Et que dire des latéraux qui ont passé leur temps à courir après le ballon. Même si Alassane TOURE aura finalement été l'un des rares à essayer des choses. Mais son replacement manque cruellement de rigueur. De l'autre côté, Ludovic BAAL a souffert face à Nabil DIRAR. En attaque, la soirée a été très compliquée pour Daniel LJUBOJA qui n'a rien eu à se mettre sous la dent, et est sorti très frustré. Son compère Adamo COULIBALY n'a pas eu plus de chance dans le peu de choix qu'il a eu à faire. Dans le but, Rudi RIOU a passé une soirée cauchemardesque. Il a pris six buts sans que l'on puisse vraiment lui reprocher grand-chose. Au milieu de terrain, on notera la sortie honorable de Pierrick VALDIVIA qui a surnagé dans le marasme lensois. Pablo CHAVARRIA n'a eu que 45 minutes pour se montrer, il n'a pas réussi à les exploiter. Enfin, Wylan CYPRIEN a eu un mal fou à gérer son placement face au 4-4-2 monégasque. Même chose pour GBAMIN qui a souffert pendant 90 minutes.

Monsieur l'arbitre au rapport

Si son juge de ligne lui avait signalé le hors-jeu sur le premier but monégasque, la soirée aurait été parfaite pour le corps arbitral.

Ça s'est passé en coulisses?

- Pour en arriver à ce stade de la compétition, Monaco a écarté Vannes (2-3), Chasselay (0-3) et Nice (0-1 a.p.). Pour sa part, Lens a passé les obstacles de Creil (0-5), Neslois (1-4), Avranches (1-3), Bastia (2-1 a.p.) et Lyon (1-2 a.p.).

- La dernière confrontation entre Monaco et Lens en Coupe de France remontait au 13 avril 2010. Les Monégasques avaient éliminé les Sang et Or en demi-finale sur le score de 1-0 en prolongation grâce à un but de Moussa Maazou (110e).

- Titularisé pour la première fois de la saison toutes compétitions confondues, Nabil Dirar avait marqué lors de la dernière rencontre contre les Lensois, à la 26e journée de L2 la saison dernière (2-1).

La feuille de match CDF (Quarts de finale) / MONACO ? LENS (L2) : 6-0

Stade Louis-II (10 000 spectateurs environ) Temps frais - Pelouse en bon état Arbitre : M.Bastien (6) Buts : Ocampos (18eme et 67eme), Berbatov (40eme), Rivière (54eme), Fabinho (59eme), Landre (85eme csc) pour Monaco Avertissements : Valdivia (57eme) et Tisserand (84eme) pour Lens Expulsion : Aucune Monaco Monaco Romero (6) ? Fabinho (7), Isimat-Mirin (7), Abidal (cap)(6), Raggi (6) ? Obbadi (6), Toulalan (7) puis Kondogbia (64eme), Dirar (7), Ocampos (7) ? Rivière (7), Berbatov (8) puis Martial (75eme) N'ont pas participé : Roma (g), Abdennour, Germain, Ferreira Carrasco, J.Rodriguez Entraîneur : C.Ranieri

Lens Ru.Riou (3) ? A.Touré (4), Landre (3), Tisserand (4), Baal (4) ? Cyprien (5), Gbamin (4), Valdivia (6) puis Bourigeaud (76eme) - Chavarria (4) puis Salli (45eme), A.Coulibaly (3), Ljuboja (4) puis Dé.Ndiaye (64eme) N'ont pas participé : Areola (g), Lemoigne, Nomenjanahary, Touzghar Entraîneur : A.Kombouaré

L1, L2, National, CFA, CFA2, Allemagne, Angleterre, Espagne, Italie? Tous les résultats et les classements en un coup d'oeil

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant