Monaco et Tottenham ronronnent sur le Rocher

le
0
Monaco et Tottenham ronronnent sur le Rocher
Monaco et Tottenham ronronnent sur le Rocher

Dans un match à l'intérêt hésitant, si Monaco et Tottenham ont tous deux réussi à trouver la cible, ils n'ont pas dégainé souvent. Les acteurs se quittent bons amis (1-1), les spectateurs moins.


Monaco - Tottenham
(1-1)

El Shaarawy (80') pour Monaco , E. Lamela (34') pour Tottenham.


Heureusement, Louis-II n'est plus et les supporters de Monaco ne sont pas nombreux à payer leur ticket pour le stade. Car ce jeudi soir, le spectacle n'a rien eu de princier. Un match de prolos qui a le mérite de permettre de tirer quelques enseignements. Dont celui-ci, qui relève de la lapalissade : le 9e de Ligue 1 ne peut pas vaincre l'équipe qui vient de terrasser le vice-champion d'Angleterre. L'AS Monaco va devoir régler son comportement collectif pour arriver à quelque chose cette saison. Côté Tottenham, la confiance venue de quatre victoires en cinq matchs est palpable. Ce jeudi soir, l'un est avant-dernier de son groupe, l'autre premier.

Les vertus de l'ennui, le vice de la folie


Autour du toss, des têtes connues et une belle tranche de charisme avec les capitaines Toulalan et Lloris. Et c'est Monaco qui envoie son 50e match de l'ex C3 avec une affiche sexy. Malheureusement pour les spectateurs alléchés par l'odeur de Ligue des champions qui émane de l'opposition, elle n'en a pas la saveur. Deux corners d'entrée, un de chaque côté, ne font pas longtemps illusion : derrière, on s'emmerde. Ni les combinaisons à droite entre Fabinho et Silva, très actif, ni la mobilité de Lemar à gauche n'aboutissent à du concret. Au quart d'heure, Eriksen, Lamela, Kane et Tottenham affichent 60% de possession pour une frappe. C'est pauvre. Subašić tente bien de mettre un grain de folie par une sortie étrange au bout de sa surface et le long de la ligne des six mètres, Chadli rate la lucarne depuis le coin opposé du rectangle. Une frappe lointaine d'Adama Traoré plus tard, le goût est doux-amer : s'il le jeu est ennuyeux, Monaco semble avoir retrouvé un semblant de solidité. C'est Toulalan qui va être content.

Mais pas trop longtemps. À peine le constat dressé, Tottenham se présente à cinq contre trois au terme d'un contre bien emmené par Chadli et presque bien arrêté par Subašić. Las,…










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant