Monaco et ses antécédents espagnols

le
0
Monaco et ses antécédents espagnols
Monaco et ses antécédents espagnols

L'ASM n'a jamais affronté Villarreal. Mais ses confrontations passées face à d'autres clubs espagnols peuvent donner quelques indications. Et si le club de la Principauté a parfois déçu devant des membres de la Liga, il a aussi su nous faire plaisir. Petit cours d'histoire.

Victoires de prestige


Si Villarreal veut devenir La Corogne de Monaco, le club de la Principauté sera ravi. Ce dernier a en effet traumatisé les Turcos entre 2003 et 2005. Quinze buts inscrits, quatre encaissés, trois victoires, le tout en quatre matchs de poule de Ligue des champions, dont l'inoubliable 8-3 à Louis-II marqué par le quadruplé de Dado Pršo. Jérôme Rothen s'en souvient encore : " Le matin du match, on a appris que les Espagnols étaient allés faire du shopping à Monaco, tranquilles ! Comme si on n'existait pas et que le match serait une formalité. On s'est dit qu'ils allaient "manger"… Et ils ont bien mangé ! " Sans compter le 5-0 infligé un an plus tard au Riazor. Même si la battle avait démarré par une défaite initiale sur le plus petit des scores (1-0), ces grosses performances permettent à la bande de Deschamps de se qualifier deux années de suite pour les huitièmes de finale.


Beaucoup moins connu, pour les jeunes générations en tout cas, la qualification en demi-finales de Coupe des vainqueurs de coupe au détriment du Real Valladolid. C'était en 1989-1990. Tenu en échec en Espagne (0-0), la deuxième manche à Monaco est identique à la première malgré les nombreuses occasions des Rouge et Blanc. Direction les tirs au but donc, où Jean-Luc Ettori donne la qualification aux siens. Avant de se faire sortir par la Sampdoria de Gênes.

Youtube
Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant