Monaco et Montpellier ne veulent pas aller plus haut

le
0

Les deux équipes en course pour l'Europe se neutralisent dans un match plutôt moyen (0-0). Avec un peu plus d'audace, leurs concurrents n'auront pas de mal à leur passer devant.


Monaco - Montpellier
(-1--1)



Les Marseillais peuvent être tranquille. Alors que Monaco avait l'occasion de leur griller leur place sur le podium en quelques jours, ils resteront finalement bien sagement deux points derrière après deux nuls à domicile. Contre Saint-Etienne vendredi (1-1) et donc contre Montpellier (0-0). Et encore, ils peuvent s'estimer heureux de ne pas n'avoir qu'un point. Leur chance, c'est que l'équipe de la Paillade, qui joue toujours aussi bien, a peut-être pris au pied de la lettre la boutade de son coach qui assure à longueur d'interviews ne pas vouloir jouer l'Europa League. Car en forçant, ça aurait pu être pour eux.
Monaco très prudent
Parce que pour ce match en retard, Rolland Courbis ne part pas la fleur au fusil. Celui qui a aussi joué à l'ASM muscle son milieu, avec deux numéro 6 et Morgan Sanson juste devant. Mais avec Mounier et Lasne sur les côtés, l'idée reste quand même d'utiliser le ballon. Ce que Montpellier arrive à faire et plutôt bien en première période. C'est peut-être parce que le grand rendez-vous de Ligue des champions approche, mais Monaco joue au hérisson de son côté. Toulalan, Bernardo Silva et Moutinho sont d'une prudence extrême. Sur une bonne frappe de Sanson repoussée par Subasic, Lucas Barrios a l'occasion à la demi-heure de jeu de marquer un de ces buts de renard qu'il a déjà planté par dizaine. Mais il se manque. L'ASM pense donc donner une leçon de réalisme aux Héraultais juste avant la pause, comme en Champions. Kurzawa pense ouvrir le score de la tête sur un coup franc excentré, mais l'arbitre de touche a vu un hors-jeu, à juste titre. Un beau soulagement pour Jourdren qui s'était complètement manqué sur le coup.
Lucas Barrios fait n'importe quoi
Pour le deuxième acte, Bryan Dabo se voit bien obtenir un penalty dans les premières minutes. Mais l'arbitre n'est pas de cet avis. Peut-être que le milieu défensif paie ses déclarations d'après-match du week-end, où il expliquait qu'il avait joué sur la possibilité de voir l'arbitre faire de la compensation. Mais le produit du centre...










Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant