Monaco en a encore en stock

le
0
Monaco en a encore en stock
Monaco en a encore en stock

Anthony Martial vendu une fortune cet été, Bernardo Silva ou Fabinho dont la cote est en hausse, Monaco poursuit son projet de valorisation de joueurs. Et si, aujourd'hui, on parle de Lemar ou de Pašalić, d'autres promesses attendent patiemment leur tour dans l'ombre. Revue d'effectif.

  • Paul Nardi


    Cela fait plus d'un an que Monaco est allé le chercher à Nancy. Mais afin de ne pas griller le jeune gardien, la direction monégasque l'a laissé une saison de plus en Lorraine pour qu'il s'aguerrisse dans un rôle de titulaire. Cet été en revanche, il est resté en Principauté où il doit apprendre les dernières ficelles du métier auprès de Danijel Subašić. On a connu pire professeur. Déjà international espoirs, Nardi est l'une des plus belles promesses françaises au poste de gardien. On peut penser que si sa progression n'est pas freinée, il sera le prochain titulaire monégasque.

  • Almamy Touré


    Le grand public l'a découvert le 25 février lors de la victoire de l'ASM à Arsenal en Ligue des champions. Intraitable dans le couloir droit de la défense, le Malien de 19 ans est pourtant un défenseur central de formation que Leonardo Jardim a repositionné pour les besoins de son onze. Prolongé jusqu'à 2019 en mai, Touré est devenu le remplaçant officiel de Fabinho, et en parallèle un petit porte-bonheur pour les Rouge et Blanc : en 12 apparitions chez les pros, il n'a perdu qu'une seule fois. C'était contre Lorient cette saison, un match au cours duquel il a inscrit son second but en Ligue 1. On peut imaginer que lorsque son concurrent brésilien quittera le Rocher contre une grosse somme d'argent, l'ASM n'hésitera pas à en faire un titulaire. Histoire de le valoriser encore un peu plus.

    Almamy Touré (droite), en compagnie de Traoré

  • Tiémoué Bakayoko


    Recruté pour 8 millions d'euros à Rennes à l'été 2014, on a cru pendant quelques semaines que l'international espoirs allait déloger Jérémy Toulalan. Un peu présomptueux, Leonardo Jardim avait juste sous-estimé le joueur au look de quadra. Et a rapidement fait de Bakayoko une doublure à 12 matchs de Ligue 1 et 3 de Ligue des champions. Peu utilisé cette saison avec l'arrivée de Pašalić à la place de Kongdogbia, le natif du XIVe…









  • Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

    Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
    Devenez membre, ou connectez-vous.
    Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant