Monaco achève Lens

le
0

Monaco reprend sa troisième place, grâce à leur victoire facile obtenue face à Lens. Les joueurs d'Antoine Kombouaré, qui ont encaissé leur vingtième défaite cette saison, sont à 99% en ligue 2.


Lens - Monaco
(0-3)

Ferreira Carrasco (38'), A. Martial (43'), Bernardo Silva (72') pour Monaco.


Le stade de la licorne d'Amiens accueillait cet après-midi un match à double enjeu. Pour le RC Lens qui compte 12 points de retard sur le 17eme Reims, il faut repousser au plus tard l'officialisation de la relégation. Pour parvenir à ses fins, Antoine Kombouaré a voulu bétonner avec cinq joueurs en défense. Le technicien nordiste doit composer avec la pire défense de Ligue 1 en 2015 (28 buts encaissés), surtout quand l'adversaire du jour est la meilleure équipe de L1 à l'extérieur. Du côté de Monaco, c'est la troisième place du podium qu'il faut reprendre à l'ASSE, puisque plus tôt dans l'après-midi, les verts ont battu Montpellier. Bonne nouvelle : l'ASM se présente quasiment au complet, à un Toulalan près, car blessé depuis le match contre la Juventus en Champion's League. Ce forfait oblige le technicien portugais à installer Fabihno en récupérateur et Raggi sur le côté droit de la défense. Bref. Jardim bricole.
Kurzawa partout
Les Lensois veulent démarrer la partie en mode offensif. Ils passent par les ailes pour tenter de faire plier des monégasques qui n'ont pas perdu en L1 depuis le 8 février (défaite 1-0 à Guingamp). Aymen Abdennour, associé à Carvalho, est imperturbable et permet à Moutinho, Carasco, Silva et Kurzawa de tisser tranquillement leur toile d'araignée pour multiplier les centres. A la 7e minute, première alerte pour les lensois. Suite à une remise de la poitrine de Moutinho dans la surface, Anthony Martial balance une reprise du gauche qui passe à côté. A la 25e, la lanterne rouge est même à deux doigts d'encaisser un but. Carasco tire un coup franc aux 30 mètres qui passe devant toute la défense lensoise et oblige Riou parvient à détourner, malgré un rebond vicieux. Les lensois commencent à passer un sale dimanche. Ils dégagent comme ils peuvent les nombreuses tentatives adverses. Ce leur pendait au nez finit par arriver à la 36e. Carrasco finit par perforer la défense artésienne. Le Belge récupère un ballon mal dégagé et grâce à deux contres…








Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant