« Mon île me manque »

le
0
« Mon île me manque »
« Mon île me manque »

Natif de Lyon, mais originaire d'Omessa, en Haute-Corse, Julian Palmieri, 29 ans, a quitté cet été Bastia (NDLR : qu'il a retrouvé et battu ce samedi 2-1) pour rejoindre Lille, le club le plus septentrional de la Ligue 1. L'humour en bandoulière, il revendique sa « corsitude ».

 

Signer à Lille pour un Corse, c'est partir au bout du monde ?

Julian Palmieri. Il n'y a pas de ville plus au nord, après c'est la Belgique ! Il commence à faire un peu froid là, pourtant on me dit que c'est assez doux pour octobre. Ça promet cet hiver. Mais le climat n'a jamais été un frein à ma venue.

 

Signer à Lille pour un Corse, c'est jouer un remake de « Bienvenue chez les Ch'tis » ?

Je suis parti de Bastia un vendredi à 13 heures, il faisait 35 °C. Je suis arrivé à Valenciennes, car n'y avait plus d'hôtel à Lille pendant l'Euro, le thermomètre affichait 18 °C et il tombait des seaux d'eau. Comme dans le film... Je me suis dit que ça allait être compliqué.

 

Signer à Lille pour un Corse, c'est la certitude d'avoir le mal du pays ?

Mon île me manque évidemment, mais dès que j'ai 2-3 jours, je rentre. Ça fait du bien de se ressourcer. C'est comme quand on est séparé d'une personne qu'on aime.

 

Signer à Lille pour un Corse, c'est l'occasion d'organiser des soirées avec Antonetti ?

Non, je connais très bien sa famille, mais c'est d'abord mon entraîneur. Il me chambre beaucoup ! Il me dit que je ne suis pas un véritable Corse parce que je suis né à Lyon. Mais on est corses depuis plusieurs générations. J'ai reçu mes passeports corses, j'ai demandé à Jean-Marie (NDLR : De Zerbi, l'entraîneur adjoint) s'il les avait. J'attends toujours sa réponse.

 

Signer à Lille pour un Corse, c'est l'assurance de ne plus jurer dans sa langue régionale ?

L'an dernier à Bastia, on avait parfois une défense 100 % insulaire et on se parlait en corse pour les mots de base comme « tourne » ou « ça vient ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant