Molières : de nouveaux prix du théâtre célébrés le 28 avril sur France 2

le
0
Elnur/shutterstock.com
Elnur/shutterstock.com

(AFP) - De nouveaux prix du théâtre seront décernés le 28 avril lors d'une émission en première partie de soirée sur France 2, prenant le relais des "Molières" qui avaient capoté en 2012, a annoncé jeudi l'organisateur du palmarès.

Les "Molières" n'avaient pu se tenir l'an dernier, après la défection en 2011 de 29 directeurs de théâtre, dont Pierre Lescure, directeur du Théâtre Marigny et ex-président des Molières. Une nouvelle société, Dithea, dirigée par Pierre Lescure, a été mise en place pour relancer les prix en partenariat avec France Télévisions.

La marque "Molières" étant l'objet d'un litige, les nouvelles récompenses n'ont pas encore de nom définitif.

L'émission, enregistrée en studio pour s'affranchir des contraintes du direct, est prévue sous un nouveau format, avec à 19 h, le palmarès, et après le journal, une "grande soirée en l'honneur du théâtre".

Un jury de 11 membres, constitué de "personnalités férues de théâtre" devra départager 10 spectacles pré-sélectionnés pour le "prix du théâtre privé" et 10 autres spectacles pour le "prix du théâtre public".

Pour les autres prix (meilleur comédien, comédienne, auteur, metteur en scène, révélation homme et femme, coup de coeur, prix d'honneur, seul en scène, comédie), le jury pourra sortir de la pré-sélection pour intégrer un artiste ou spectacle de son choix.

Les deux listes de 10 spectacles seront établies à partir des choix des directeurs des théâtres privés et publics, conviés à se prononcer uniquement sur des spectacles qu'ils n'ont ni produit, ni co-produit. Peuvent concourir tous les spectacles en salle depuis le 1er janvier 2013.

Les directeurs qui avaient fait défection en 2011 reprochaient notamment au palmarès de ne pas être représentatif des grands succès de la saison.

Le jury de 11 membres, qui sera renouvelé tous les ans, remplace les "académies pléthoriques" représentant la profession, qui manquaient de crédibilité, avait expliqué Bernard Murat, président du SNDTP-Théâtre privé, en annonçant en janvier dernier la relance des Molières.

mpf/fa/nm

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant