Molenbeek : des journalistes français et belges agressés

le
1
Plusieurs journalistes ont été agressés à Molenbeek lors de la perquisation du terroriste qui s'est fait exploser à Saint-Denis (photo d'illustration).
Plusieurs journalistes ont été agressés à Molenbeek lors de la perquisation du terroriste qui s'est fait exploser à Saint-Denis (photo d'illustration).

Des journalistes de France 3 et de la chaîne belge RTL Info ont été agressés, vendredi 15 janvier dans la matinée, alors qu'ils couvraient la perquisition de la maison de Chakib Akrouh, le djihadiste qui s'est fait exploser pendant l'assaut à Saint-Denis. "On avait décidé de se rendre au domicile familial, dans une petite cité à l'intérieur de Molenbeek. On a fait une rapide enquête de voisinage, mais personne ne souhaitait parler", a témoigné à Francetv info Pascal Verdeau, journaliste à France 3. En remontant vers sa voiture, accompagné de son caméraman, il croise une équipe de RTL Info, qu'il prévient aussitôt de la tension ambiante.

"Mon frère, il est mort. Casse-toi !"

"On était en train de monter dans le véhicule quand le reporter de RTL a sonné à la porte de la famille", explique le journaliste de France 3. Et de poursuivre : "À ce moment-là, trois hommes sont descendus, dont le frère de Chakib Akrouh. J'ai entendu des cris alors je suis sorti de la voiture et mon caméraman a pris sa caméra." Le reste de l'altercation est filmée par les caméras sous deux angles différents. Les journalistes tentent de calmer le frère du terroriste. Sans succès. Ce dernier les invite à déguerpir au plus vite : "Mon frère, il est mort. Casse-toi ! J'ai pas d'informations." Au même moment, un homme, sans doute un proche...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • delapor4 il y a 11 mois

    Encore des journalistes qui croient qu'ils sont chez eux en Europe ! Ils doivent finir par croire dans leurs propres mensonges !!!