Molenbeek : crise de nerfs chez les Balkany

le
0
Patrick Balkany et Isabelle Balkany, photo d'illustration.
Patrick Balkany et Isabelle Balkany, photo d'illustration.

Depuis les attentats de Paris, Molenbeek s'est fait tristement connaître pour héberger des djihadistes. Elle a notamment abrité les frères Abdeslam. Or, la ville est jumelée avec la ville française... de Levallois-Perret, au grand dam du couple Balkany. Sur Facebook, la femme du maire de Levallois, Patrick Balkany, dénonce un "jumelage initié en 1981 par les socialo-communistes", comme le rapporte Le Lab. "Depuis 1983 et l'élection de l'équipe dirigée par Patrick Balkany, contrairement au jumelage fraternel et actif avec nos amis allemands de Berlin-Schöneberg, le jumelage avec Molenbeek a totalement été mis en sommeil... Il n'est toujours existant que sur le papier", se défend Isabelle Balkany. "Le conseil municipal décidera ce qu'il doit en advenir, mais au regard des événements actuels, il ne s'agit pas là d'une urgence immédiate", avait-elle annoncé sur son compte Twitter.

"Molenbeek est surtout jumelée avec la DGSI"

Ahmed El Khannouss,  premier échevin de la ville de Molenbeek (l'équivalent en Belgique du premier adjoint), a lui aussi répondu sur le site de la RTBF. Pour lui, le jumelage "était un jumelage bidon au sens où Molenbeek n'y a jamais donné suite". Il estime que "ce jumelage n'a jamais été effectif pour la simple et bonne raison que la commune de Molenbeek ne voulait plus à un moment donné avoir de relations avec les époux Balkany qui traînent quand même quelques casseroles depuis qu'ils sont à la tête...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant