Moldavie : la présidentielle reportée, faute de candidats

le
0
Le scrutin prévu vendredi ne pourra avoir lieu, en raison de l'obstruction des communistes et de l'entêtement de trois dissidents.

La Moldavie a beau être devenue le meilleur élève du Partenariat oriental avec l'Union européenne, elle peine toujours à dénouer l'imbroglio politique qui la prive depuis deux ans et demi d'un président. Prévue vendredi, l'élection du chef de l'État par le Parlement n'aura pas lieu faute, cette fois, de candidats.

Selon la Constitution, le président est élu par les trois cinquièmes des députés, soit 61 des 101 élus. Or, la coalition proeuropéenne au pouvoir depuis juillet 2009 ne dispose que de 59 sièges. Face à elle, le puissant Parti des communistes moldaves, passé dans l'opposition après huit années de pouvoir, fait de l'obstruction.

La récente défection de trois députés communistes avait redonné de l'espoir au premier ministre Vlad Filat. Las, les deux voix manquantes pour élire le chef de l'État font toujours défaut, les trois transfuges ayant refusé de voter pour le candidat proposé par la coalition au pouvoir, à savoir Marian Lupu, qui, en tan

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant