Moldavie : des élections pour solder l'avenir européen du pays

le
2
En Moldavie, la jeune génération rêve d'Europe.
En Moldavie, la jeune génération rêve d'Europe.

On la confond parfois avec la Syldavie de Tintin, mais la Moldavie existe bel et bien. Petit pays de quatre millions d'habitants enclavé entre l'Ukraine et la Roumanie, la Moldavie décidera de son sort dimanche 30 novembre à l'occasion des élections législatives. Les Moldaves sont divisés entre une jeune génération qui rêve d'intégrer l'Union européenne (UE) et une génération vieillie dans la nostalgie de l'époque soviétique. Cet ancien territoire roumain a été annexé par l'URSS après la Seconde Guerre mondiale et transformé en république soviétique. En 1991, après l'effondrement de l'Union soviétique, la Moldavie est devenue un pays indépendant, mais est restée le plus souvent sous le contrôle des anciens communistes qui en ont fait le pays le plus pauvre d'Europe.Ce n'est qu'en 2009, suite à des mouvements de rue très violents, que la jeunesse moldave a fait tomber le gouvernement communiste qui a cédé la place à une coalition pro-européenne. Une victoire de cette coalition le 30 novembre scellerait le destin européen de la Moldavie. "Nous ne voulons pas faire marche arrière, lance le jeune agent immobilier Igor Mocanu. Nous sommes européens et notre place est en Europe." Les aspirations européennes des jeunes Moldaves ont été validées par Bruxelles. Depuis le 28 avril, les Moldaves peuvent circuler sans visa dans l'espace Schengen, et le 27 juin la Moldavie a signé un accord d'association avec l'UE.Une coalition...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • cavalair le samedi 29 nov 2014 à 18:14

    On les a tous en Europe, il ne manque plus qu l'EI, qui va bientot demander son adhesion

  • wanda6 le samedi 29 nov 2014 à 17:03

    https://www.change. org /p/gouvernement-fran%C3%A7ais-pour-l-organisation-d-un-r%C3%A9f%C3%A9rendum-sur-l-accord-de-libre-%C3%A9change-ue-canada-ceta-le-trait%C3%A9-transatlantique-tafta-et-l-accord-sur-le-commerce-des-services-tisa