Mokhtar Belmokhtar recherché par Daesh

le
0
L'État islamique a lancé un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar, chef d'Al-Qaïda en Afrique de l'Ouest.
L'État islamique a lancé un avis de recherche contre Mokhtar Belmokhtar, chef d'Al-Qaïda en Afrique de l'Ouest.

Daesh semble définitivement vouloir asseoir sa domination sur la Libye et damner le pion au mouvement islamiste Aqmi. Pour conquérir le leadership du djihad mondial, depuis ce week-end, l'EI a commencé à faire circuler sur les réseaux sociaux un tract où figure une photo du leader d'Al-Qaïda en Afrique de l'Ouest (Aqao), Mokhtar Belmokhtar. Le principal fait d'armes de Belmokhtar : la prise d'otages du site gazier d'In Amenas, en Algérie, en janvier 2013. Comme dans un mauvais western, le trac précise « Wanted Dead ». Étonnant, car « Le Borgne » - son nom de guerre - avait été annoncé comme mort en juin dernier après une frappe menée par l'armée américaine en Libye. Il pourrait être réfugié dans la ville de Derna, dans l'est de la Libye.

Lutte d'influence

Cité par RFI, Romain Caillet, chercheur et consultant sur les questions islamistes, indique que « cette liste de cibles à éliminer a d'abord mentionné un simple membre d'Aqmi, puis l'Égyptien Hisham Amshawy (l'un des fondateurs du groupe armé Al-Mourabitoune) et enfin Mokhtar Belmokhtar ». Ces différentes « mises à mort » sont la conséquence des nombreux conflits intérieurs entre Daesh et Aqmi. Comme l'explique Romain Caillet sur son compte Twitter, « les djihadistes de l'EI ont été repoussés par d'autres djihadistes proches d'Al-Qaïda, la brigade Abu Salim. » Depuis, « ce groupe a repris la ville de Derna et l'EI diffuse régulièrement des menaces »....

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant