Mokhtar Belmokhtar, «mister Marlboro»

le
0
Son groupe «Les signataires par le sang» avait attaqué le complexe gazier algérien d'In Amenas en janvier, faisant 38 morts parmi les otages. Il revendique le double attentat de jeudi au Niger et prétend que son chef, donné pour mort, est bien vivant. » Le djihadiste Mokhtar Belmokhtar derrière les attentats au Niger » A CHAUD - «La France, principale cible de la menace djihadiste»

Mokhtar Belmokhtar, alias Aboul Abbas, a fait ses premières armes en Afghanistan à la fin des années 1980. Il est touché par un éclat d'obus, perd un ½il et gagne son premier surnom: «le borgne». Encore adolescent, il n'a que 18 ans, il est très vite fasciné par les exploits des moudjahidins afghans. Il rentre en Algérie au début des années 1990 et retrouve un pays en peine guerre civile. Il crée la Katiba Echahada, la brigade du martyre. Il sera jugé par contumace ensuite pour le meurtre de 13 policiers. Son groupe est proche des GIA, les Groupes islamistes armés, qui ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant