Moitoiret, le «routard du crime» rejugé à Lyon

le
0
Stéphane Moitoiret et Noëlla Hégo sont rejugés à partir de mardi pour le meurtre du petit Valentin, 11 ans, le 10 juillet 2008 dans l'Ain. Ils ont été condamnés en première instance à respectivement la réclusion criminelle à perpétuité et dix-huit ans de réclusion. Les avocats de Moitoiret plaident l'irresponsabilité de leur client.

Le crime est de ceux qui glacent les sangs, puis engendrent la révolte: le 29 juin 2008, Valentin, 11 ans, était retrouvé mort dans une rue de Lagnieu (Ain), le corps profané de 44 plaies. Une sauvagerie qui fera dans un premier temps penser à l'attaque d'une bête sauvage, avant que le légiste n'établisse que c'est un couteau qui avait tué l'enfant - un couteau tenu par une main humaine.

L'enquête mène en quelques jours à deux vagabonds, Stéphane Moitoiret, né en 1969, et Noëlla Hégo, de dix ans son aînée. Le premier délire à gros bouillon ; la seconde se prend pour une divinité intersidérale. Si l'ADN de M. Moitoiret a été r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant