Moitoiret : 30 ans de réclusion pour le meurtre du petit Valentin

le
0
Le verdict est tombé après sept heures de délibérations. Son ex-compagne Noëlla Hégo, acquittée de chef de complicité, écope toutefois de cinq ans de prison dont un avec sursis pour tentative d'enlèvement d'enfant dans une autre affaire.

Envoyé spécial à Lyon

Il est 14 h 05. Jean-Paul Taillebot, qui semble depuis deux jours excédé par l'audience qu'il préside, donne la parole aux accusés, avant que les assises ne se retirent pour délibérer. Stéphane Moitoiret, debout, se plaint: «Pour moi, ce procès, y sera pas juste. Je pense que j'ai pas été bien défendu. Si on défend pas son client, mieux vaut aller dans la partie adverse. Je suis désolé pour cette histoire-là (ndlr: le meurtre de Valentin dont il nie être l'auteur) mais je pense que quand quelque chose doit arriver, quand quelqu'un doit mourir, on peut rien y faire».

Me Frank Berton, l'un de ces avocats si peu doués aux yeux de celui pour lequel il se bat depuis le 12 novembre, s'est ...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant