Moins polluant, le transport fluvial séduit de plus en plus de clients

le
0
La progression de 10% du nombre de conteneurs convoyés en 2012 par rapport à 2011 (517.000 unités) est un signe encourageant, même si les volumes sont modestes.

La conjoncture n'est pas forcément bonne pour la batellerie, sauf pour les conteneurs. Une exception qui illustre le transfert, certes encore modeste, du transport routier vers des péniches très développement durable. «Dans le contexte général de la baisse de l'activité de la batellerie, - 4%, la progression du nombre de conteneurs circulant sur les fleuves est un signe encourageant», commente Philip Maugé, directeur du développement à Voies navigables de France (VNF), l'organisme gérant les canaux et fleuves navigables.

Dans ce climat, la progression de 10% du nombre de conteneurs convoyés en 2012 par rapport à 2011 (517.000 unités) est un signe encourageant, même si les volumes sont modestes. «Nous constatons l'arrivée des nouveaux chargeurs venant de la route, c'est une bonne nouvelle pour l'a...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant