Moins déficitaire en 2010, Chrysler remonte la pente 

le
0
Le constructeur a réduit ses pertes à 652 millions d'euros l'an passé. Et prévoit des profits cette année.

Le plus petit des «Big Three» (Chrysler, General Motors et Ford) est le seul des constructeurs américains à être resté dans le rouge l'an dernier. Son bilan est cependant loin d'être négatif, tant Chrysler - dont beaucoup prédisaient la mort il y a deux ans - revient de loin. Le groupe, piloté par l'italien Fiat depuis sa sortie de faillite en juin 2009, a publié une perte nette de 652 millions de dollars pour 2010, fortement réduite par rapport aux 3,8 milliards enregistrés sur la deuxième partie de l'année précédente. Parmi les motifs de satisfaction, l'américain a dégagé un bénéfice d'exploitation (excluant les intérêts et les taxes) de 763 millions de dollars, supérieur à ses estimations.

Privé de nouveautés sur l'essentiel de l'année dernière, Chrysler est parvenu à augmenter ses ventes de 16,5 % aux États-Unis, écoulant 1,08 million de véhicules. Au total, le constructeur a immatriculé 1,5 million de voitures dans le monde en 2010. «Il

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant