Moins de sucre en Inde, pour cause de sécheresse

le
0

(Commodesk) L'Inde s'attend à produire moins de sucre à partir d'octobre prochain, le temps sec ayant orienté les planteurs de canne vers d'autres produits. Le prix du sucre au détail devrait par conséquent augmenter, a estimé le 11 avril l'association indienne des producteurs de sucre.

D'après l'association, la production des six derniers mois (soit la période productive de l'année) se montait à 23,2 millions de tonnes, en hausse de 13% par rapport à l'an dernier.

Le gouvernement a autorisé jusqu'ici l'exportation de 3 millions de tonnes de sucre, mais ce contingentement a un coût pour les producteurs, avides de marchés aux prix internationaux. En effet, sur le marché local, les prix sont réglementés, et l'exportation leur permet de réaliser plus de bénéfices.

Le ministre de l'Agriculture pousse dans le sens de la libéralisation du marché, en  rappelant que les industriels doivent aux planteurs environ 80 milliards de roupies (1.185.000 euros) d'arriérés sur leurs récoltes. En effet, les transformateurs ne les règlent qu'une fois le produit commercialisé.  Ils arguent que ce serait plus vite fait si les débouchés à l'exportation augmentaient, et si les consommateurs indiens payaient leur sucre au prix du marché.

L'Inde, second producteur mondial de sucre, et 3ème exportateur,  est en compétition avec la Thaïlande (2e exportateur, 13%) et le Brésil (1er exportateur mondial, 45%). En 2010-2011, quelque 56 millions de tonnes ont été échangées au niveau mondial.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant