Moins de six mois pour boucler le pacte de responsabilité

le
0

Les syndicats, les représentants du patronat et une partie des dirigeants du CAC 40 ont eu la confirmation de l'importance, et de l'urgence, de l'engagement demandé par le chef de l'État.

L'ambiance était solennelle, hier, au Palais de l'Élysée. Dans une salle des fêtes presque comble, les syndicats, les représentants du patronat et une partie des dirigeants du CAC 40 avaient pris place pour écouter les v½ux du président de la République. Se sont ainsi croisés Jean-Claude Mailly (FO), Thierry Lepaon (CGT), Pierre ­Gattaz (Medef) et les patrons de Total, Orange, Atos, Air France...

Pour tous, ces v½ux avaient une saveur particulière, quelques jours après que François Hollande leur a proposé son pacte de responsabilité. Tous ont eu la confirmation de l'importance, et de l'urgence, de l'engagement demandé par le chef de l'État. «Regardons lucidement la situation économique en ce début d'année, a-t-il reconnu après avoir pesé chacun de ses mots...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant